NDDL : le rapporteur public préconise l'annulation des autorisations de travaux

  • A
  • A
NDDL : le rapporteur public préconise l'annulation des autorisations de travaux
@ AFP
Partagez sur :

Le rapporteur public va demander l'annulation des autorisations de travaux de l'aéroport. 

Bientôt un nouveau coup dur pour le projet de Notre-Dame-des-Landes ? Le rapporteur public de la cour administrative d'appel de Nantes, dont l'avis est généralement suivi, va demander lundi l'annulation d'arrêtés préfectoraux autorisant les travaux de l'aéroport. 

La magistrate, qui développera son argumentation lors de l'audience qui doit se tenir lundi après-midi, proposera à la cour, saisie par des opposants à ce projet controversé, d'annuler quatre arrêtés pris par le préfet de Loire-Atlantique en décembre 2013. Ces autorisations sont liés aux aménagements hydrauliques et aux destructions d'espèces protégées, pour permettre la réalisation de la plateforme aéroportuaire et sa desserte routière. 

En première instance, les travaux ont été autorisés. En première instance, le 17 juillet 2015, le tribunal administratif de Nantes avait rejeté les recours déposés par les opposants au projet de Notre-Dame-des-Landes, ouvrant ainsi la voie à la réalisation des travaux. La majeure partie des opposants avaient fait appel de ces jugements. 

Vieux de cinquante ans, relancé au début des années 2000, le projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes, déclaré d'utilité publique en 2008, est vivement combattu depuis une quinzaine d'années, à la fois sur le terrain et devant les tribunaux par ses opposants. La nouvelle infrastructure, située à une vingtaine de kilomètres au nord de Nantes, aurait dû initialement être inaugurée en 2017.