Nantes : des lycéens en jupe contre le sexisme

  • A
  • A
Nantes : des lycéens en jupe contre le sexisme
Certains collectifs opposés au mariage gay ont prévu de venir manifester vendredi devant le lycée Nantais.@ PHOTOPQR/OUEST FRANCE
Partagez sur :

EN IMAGES - Cette opération contre le sexisme a donné lieu à une confrontation musclée avec des opposants à la "théorie du genre". 

Journée de la jupe. Une centaine de lycéens, et autant de lycéennes, sont venus en jupe vendredi matin, à l'entrée du lycée Clémenceau . L’établissement nantais participe à l'opération contre le sexisme "Ce que soulève la jupe".

Contre le sexisme et la 'Manif pour tous". En jupes bleues, violette, noires ou à fleurs, voire en kilt pour certains, Louis, Martin ou Barthélémy et les autres ont posé de bon cœur devant les caméras et leurs amies, elles aussi venues en jupe en saluant le "courage" de leurs camarades. Les garçons ont dit vouloir ainsi lutter contre le "sexisme" et protester contre les militants de la "Manif pour tous" qui avaient défilé la veille devant leur établissement pour tenter de faire annuler l'opération.

27 lycées concernés. Plusieurs garçons restés en pantalons avaient mis sur leurs vêtements des autocollants avec la formule "Ce que soulève la jupe". L'opération, initiée par des lycéens élus, et acceptée par l'académie de Nantes, implique 27 des 220 lycées de l'académie.

La "Manif pour tous" vent debout. Depuis mercredi, la "Manif pour tous" et la plupart des autres groupes opposé au mariage homosexuel se sont élevés, avec des arguments erronés, contre l'opération, l'accusant de diffuser la "théorie du genre", et de nier les différences sexuelles. La présidente nationale de la Manif pour tous Ludovine de la Rochère a réclamé, en vain, l'annulation de la manifestation.

Confrontation musclée devant un lycée. Une confrontation musclée nécessitant l'interposition des forces de l'ordre pendant quelques dizaines de minutes a eu lieu à la mi-journée devant un des lycées participant à l'opération. Tandis qu'une vingtaine de "Sentinelles" et une poignée de "Nantais pour la famille",  s'apprêtaient à manifester, plusieurs centaines de lycéens accompagnés de quelques militants anarchistes se sont élancés vers eux en scandant "Pas de fachos dans nos quartiers !".



Les forces de l'ordre se sont alors interposé et le calme est revenu quelques dizaines de minutes plus tard tandis que les lycéens et lycéennes, dont nombre étaient en jupe aussi, retournaient vers le lycée Clemenceau.

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460

MISE AU POINT - Lycéens en jupe à Nantes : retour sur une polémique

REPORTAGE - L'affaire de la "jupe", ces lycéens préfèrent en rire