Municipales : pas plus de femmes maires

  • A
  • A
Municipales : pas plus de femmes maires
Anne Hidalgo va être élue maire samedi, mais elle est l'une des rares en France.@ Reuters
Partagez sur :

ÉGALITÉ - Si la proportion de conseillères municipales a bondi, il n’y a pas eu plus de femmes élues maires lors de dernières élections.

L’INFO. Paris vit une première ce samedi : une femme va être élue maire de la ville. Anne Hidalgo prend pourtant la forme de l’arbre qui cache la forêt de l’inégalité encore importante en matière de politique locale. Si la proportion de femmes parmi les conseillers municipaux est passé de 35% à 48% lors des dernières élections, elles ne représentent que 12% de maires, soit autant qu’en 2008.

Une parité poussée par la loi. Parmi les conseillers municipaux, le quasi équilibre entre hommes et femmes a été atteint lors du dernier scrutin. Cela dit, c’est moins grâce à un changement de mentalité que grâce à de nouvelles règles. En effet, la loi du 17 mai 2013 a imposé à toutes les listes d’être paritaires dans les communes de plus de 1.000 habitants, soit plus de 9.000 villes. Auparavant, cette limite était en vigueur seulement pour les villes de plus de 3.500 habitants.

Anne Hidalgo

Pas plus de maires. Autant d’hommes que de femmes sur les listes : l’effet s’est fait ressentir dans les conseils municipaux, mais n’a pas encore atteint la tête des communes. En effet, selon les comptes réalisés suite aux dernières élections, la proportion de femmes maires n’a pas augmenté. A peine plus d’un maire sur dix est une femme.

En France, les mentalités ont encore du mal à changer. “On leur met des bâtons dans les roues en leur disant que pour avoir tel type d’électorat, il vaut mieux que ce soit monsieur Dupont”, décrypte pour Europe 1 Brigitte Grésy, une spécialiste des stéréotype, auteur de “La vie en rose”. “Ces choses insidieuses, l’air de rien, déligitiment les femmes, qui, au final, se disent qu’elles ne peuvent pas y arriver et que c’est trop complique”, poursuit-elle.

>> A LIRE AUSSI : Municipales : seulement 1.273 femmes élues maires

Pas un problème de compétence. Pourtant, la question de savoir si on peut diriger une commune n’est pas liée au genre. “A partir du moment où elles deviennent chef, c’est aussi à elles de mettre en place des règles et je pense que c’est tout à fait faisable”, conclut Brigitte Grésy.

Malgré tout, même dans les plus grandes villes de France, l’égalité est loin d’être atteinte. Sur les 41 villes de plus de 100.000 habitants, seulement trois sont dirigées par des femmes depuis les dernières élections. Il y a Anne Hidalgo à Paris, mais aussi la successeure de Jean-Marc Ayrault à Nantes, Johanna Rolland, et Nathalie Appéré à Rennes. Trois femmes pour trois villes, soit autant qu’en 2008.

Les résultats des élections chez les femmes analysés par Europe1.fr

infographie-femmes-municipales-2d-tour_scalewidth_630
sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460

MUNICIPALES - seulement 1.273 femmes élues maires

ETUDE - En Europe, une femme sur trois est victime de violences

ACTU - Jacques Bompard demande la parité... en prison

INEGALITE - Salaires: dans un couple, l'homme gagne 42% de plus que la femme