Moussaoui : "les musulmans sont pris en otage"

  • A
  • A
Partagez sur :

INTERVIEW E1 - Mohammed Moussaoui, président de l'Union des mosquées de France, était l'invité de Jean-Pierre Elkabbach, vendredi sur Europe 1.

Deux jours après l'attentat qui a visé Charlie Hebdo, Mohammed Moussaoui, président de l'Union des mosquées de France, était l'invité de Jean-Pierre Elkabbach, vendredi sur Europe 1. Il a appelé à participer à la marche silencieuse prévue dimanche. "Les musulmans de France font partie du peuple français. Ils doivent participer à cet élan populaire", a-t-il affirmé. "Tout ce qui peut fragiliser cette union nationale à laquelle le président de la République a appelé, il faudrait l'éviter".

"Ces barbares qui instrumentalisent la religion musulmane". Les musulmans de France devraient aussi rappeler "que nos ancêtres ont combattu, affronté les ennemis d'hier, dont le nazisme", a insisté Mohammed Moussaoui. "Nous sommes déterminés à combattre, à affronter les ennemis d'aujourd'hui, ces barbares qui instrumentalisent la religion musulmane".

>> DOSSIER SPÉCIAL - Les dernières infos sur l'attentat de Charlie Hebdo

Pour Mohammed Moussaoui, "il y a évidemment un risque de stigmatiser les musulmans de France. L'islam et les musulmans sont aujourd'hui pris en otages par des individus ignobles, qui ont un islam qui est à eux, qui n'est pas le nôtre, et je pense qu'au lieu de stigmatiser l'otage, il faut condamner et dénoncer les preneurs d'otage".