Mort d'un supporter du PSG : un ultra condamné à trois ans ferme, l'autre acquitté

  • A
  • A
Mort d'un supporter du PSG : un ultra condamné à trois ans ferme, l'autre acquitté
L'avocate générale avait requis six ans de prison contre les deux hommes.@ Jacques DEMARTHON/AFP
Partagez sur :

En 2010, un affrontement entre supporters du PSG avait entraîné le lynchage à mort de Yann Lorence. Mercredi, un ultra a été condamné à trois ans de prison.

Un ultra du PSG, Jérémi Banh, a été condamné mercredi à trois ans de prison ferme et son coaccusé Romain Lafon acquitté, au procès de la mort du supporter Yann Lorence, battu à mort un soir de PSG-OM, en 2010. L'avocate générale avait requis six ans de prison contre les deux hommes. Romain Lafon, 37 ans, reste quant à lui détenu, car il purge une peine de deux ans de prison dans une autre affaire, concernant une bagarre avec des supporters suédois de Malmö. Alors âgé de 37 ans, Yann Lorence faisait figure d'ancien, rangé des voitures. Grièvement blessé le 28 février 2010 lors d'une soirée marquée par de violents incidents entre supporters rivaux du club parisien, il avait succombé après deux semaine de coma.

La mort de Yann Lorence, un tournant dans l'histoire du PSG. Les faits s'étaient déroules avant le PSG-OM du 28 février 2010. Des supporters des tribunes Boulogne et Auteuil, chacune connotée politiquement, respectivement "droite voire extrême droite" et "gauche voire extrême gauche", s'étaient alors violemment affrontés. Une "charge" de Boulogne, suivie d'une "contre-charge" d'Auteuil, et Yann Lorence, qui ne participait pas à ces mouvements de foule, s'est retrouve isolé, à terre, roué de coups. La mort de Yann Lorence avait conduit à un tournant dans l'histoire du PSG. Sous la pression des pouvoirs publics, la direction du club de la capitale avait lancé un plan pour chasser les hooligans des tribunes du Parc des Princes.