Paris-Bordeaux : après une nuit à la gare Montparnasse, les usagers SNCF ont pu repartir

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Une panne de signalisation a paralysé près de 4.000 passagers vendredi soir gare Montparnasse. 

Vendredi soir la ligne SNCF Paris-Bordeaux a été paralysée à la suite d'une panne de signalisation au sud de Tours. Dans la nuit de vendredi à samedi, des milliers de voyageurs ont été bloqués, des trains ont été annulés. Au total, près de 4.000 voyageurs ont passé la nuit dans la gare Montparnasse à Paris. 

La trafic a repris. Le trafic a toutefois repris samedi matin. "La panne a été réparée cette nuit à une heure du matin", et "ce matin on était en trafic tout à fait normal" sur la ligne, a indiqué la SNCF. Le premier train est parti de Bordeaux à 5h54. Selon la SNCF aucune perturbations à prévoir samedi sur la ligne : ni retards, ni problèmes technique. Des capacités supplémentaires ont été mises en place au départ de Paris et Bordeaux pour transporter les passagers qui avaient dû renoncer à partir la veille.

Soulagement général. Un soulagement pour de nombreux voyageurs comme pour Charles, qui devait rentrer vendredi soir chez ses parents à Vendôme. "Je devais aller à Vendôme, ce qui n'est pas très loin de Paris, 45 minutes", confie-t-il au micro d'Europe 1. "On avait une demi-heure de retard au début, puis trois heures, et ensuite on a appris que le train était annulé". Charles a eu la chance d'être hébergé par sa famille vendredi soir.

Nuit courte pour certains. Pour d'autres, la nuit a été beaucoup plus courte, sur des bancs, dans la gare à attendre leur train. Ce matin, quelques passagers rangeaient leur sac de couchage, étalés dans la gare Montparnasse. Après avoir résolu la panne, les équipes de l'entreprise ferroviaire doivent maintenant s'atteler à déterminer les causes précises de cet incident. "On a écarté la piste d'une malveillance ou d'un sabotage", "mais il faut savoir pourquoi cet équipement informatique est tombé en panne comme ça", a précisé le porte-parole. "C'est quelque chose de rarissime", a-t-il ajouté.

Une panne informatique. C'est une panne informatique d'un système d'aiguillage et de signalisation au sud de Tours qui est à l'origine de ces perturbations. La panne a touché "l'ensemble d'un système d'aiguillage" commandé par informatique et le système de signalisation qui en dépend, obligeant les agents à suivre une procédure manuelle beaucoup plus longue et complexe pour aiguiller les trains, ce qui a créé un goulet d'étranglement du trafic et provoqué les retards, a expliqué le porte-parole de la SNCF.