Montigny-lès-Metz : la famille de Francis Heaulme attendue à la barre jeudi

  • A
  • A
Partagez sur :

On devrait en savoir plus sur la personnalité de Francis Heaulme, jeudi. Ses proches, parmi lesquels sa sœur et son père - qu'il n'a plus revu depuis 23 ans - doivent venir témoigner.

Le procès de Francis Heaulme, qui comparait pour le double-meurtre de Montigny-lès-Metz en septembre 1986, entame son troisième jour, jeudi, aux assises de Moselle. Une journée importante, puisque ce sont les proches du tueur en série qui vont défiler à la barre

Un père qu'il n'a pas vu depuis 23 ans. C'est d'ailleurs exceptionnel : le père de Francis Heaulme, Marcel, va venir témoigner. Le "routard du crime" ne l'a pas vu depuis 23 ans, et leurs relations ne sont pas bonnes. Mais pour Me Liliane Glock, l'avocate de Francis Heaulme, le moment est important. "Je ne sais pas comment m'exprimer s'agissant de Francis Heaulme. Si je vous dis que ça va lui provoquer une grosse émotion, on a du mal à associer cette émotion à la personnalité de Francis Heaulme. Mais ça va le secouer à l'intérieur, ça c'est sûr", avance-t-elle.

La mort de sa mère, un tournant dans sa vie. Jeudi, un autre témoin-clé va s'avancer à la barre : Christine, la sœur cadette de Francis Heaulme. Elle a six ans de moins, et elle est son "oxygène", son lien avec l'extérieur. Elle est la seule à lui rendre visite en prison et Francis Heaulme lui téléphone tous les mercredis. Devant les juges, elle devrait revenir sur leur enfance au sein d'un foyer violent, mais aussi sur la mort de leur mère d’un cancer, en 1984. Ce décès est LE traumatisme de Francis Heaulme. À l'enterrement, il s'était jeté dans la tombe, sur le cercueil, et avait tenté de se suicider. Trois semaines plus tard, Francis Heaulme commettait son premier meurtre...