Montigny-lès-Metz : l'enquête contre Heaulme relancée

  • A
  • A
Montigny-lès-Metz : l'enquête contre Heaulme relancée
Partagez sur :

Il s'agit du second supplément d'information ordonné par la cour d'appel de Metz dans l'affaire de ce double meurtre.

La cour d'appel de Metz a ordonné un nouveau supplément d'information dans l'affaire du double meurtre de Montigny-lès-Metz, en Moselle, pour lequel Francis Heaulme a bénéficié d'un non-lieu, a déclaré mardi l'avocate du tueur en série.

La chambre de l'instruction de la cour a notamment ordonné que Francis Heaulme soit confronté à un homme qui, en 1987, avait livré des aveux complets pour le meurtre de deux garçons de 8 ans, Cyril Beining et Alexandre Beckrich, retrouvés en septembre 1986 le crâne fracassé sur une voie ferrée de Montigny-lès-Metz, a précisé Me Liliane Glock.

Par la suite, cet homme, Henri L., avait été mis hors de cause par la justice bien qu'il ait donné une description précise des vêtements portés par les deux petites victimes et que Francis Heaulme ait affirmé l'avoir croisé sur les lieux du crime, portant un T-shirt maculé de sang.

Il s'agit du second supplément d'information ordonné par la cour d'appel de Metz dans cette affaire. Le 26 juin 2008, elle avait déjà donné droit à de nouvelles investigations demandées par le procureur général de Metz, Jacques-Philippe Segondat, après que la justice eut reçu des témoignages postérieurs au non-lieu dont Francis Heaulme a bénéficié en décembre 2007.