Montauban : un millier d'agriculteurs contre un redécoupage qui pourrait les priver d'aides

  • A
  • A
Montauban : un millier d'agriculteurs contre un redécoupage qui pourrait les priver d'aides
Des agriculteurs manifestent contre un projet de redécoupage voulu par l'Union européenne (image d'illustration)@ MEHDI FEDOUACH / AFP
Partagez sur :

Des agriculteurs manifestent contre une directive européenne qui pourrait leur faire perdre des aides considérées comme vitales.

Un millier d'agriculteurs d'Occitanie manifestaient lundi à Montauban contre un projet de redécoupage, demandé par l'Union européenne à chaque Etat, qui pourrait exclure nombre d'entre eux d'aides qu'ils estiment vitales, a constaté un correspondant de l'AFP. 

Un projet de réforme européenne qui ne passe pas. Une centaine de tracteurs et 1.500 agriculteurs, selon les organisateurs, défilaient en direction de la préfecture de Tarn-et-Garonne. Répondant à l'appel des syndicats Jeunes agriculteurs et FRSEA (Fédération régionale des syndicats d'exploitants agricoles) d'Occitanie, les agriculteurs protestaient contre le projet de réforme, voulue par l'Union Européenne, des critères de définition des Zones soumises à contraintes naturelles (ZSCN).



Des agriculteurs bientôt privés de certaines aides. Ce découpage détermine l'accès à l'indemnité compensatoire de handicap naturel (ICHN), un complément d'aide pour des exploitations dans des milieux à plus faible rendement, par exemple en montagne. "Le 22 septembre dernier, le ministère de l'Agriculture a publié un projet de zonage qui risque d'exclure 1058 communes actuellement classées en Occitanie", souligne la FDSEA de Haute-Garonne.

"Pour les agriculteurs concernés, c'est un véritable couperet. L'ICHN par exemple représente entre 7.000 et 12.000 euros par an et par actif : c'est le salaire de l'éleveur qui disparaît. Se rajoute à cela des aides à l'installation revues à la baisse", souligne Philippe Jougla, président de la FDSEA haut-garonnaise.