Militant éborgné lors d'une manifestation : un CRS mis en examen

  • A
  • A
Militant éborgné lors d'une manifestation : un CRS mis en examen
Le juge d'instruction, qui a retenu une qualification criminelle des faits, a placé le policier sous contrôle judiciaire.@ ALAIN JOCARD / AFP
Partagez sur :

Soupçonné d'être l'auteur du tir "illégitime" qui a occasionné la perte d'un œil à un militant SUD le 15 septembre dernier, un CRS de 48 ans a été mis en examen.

Un CRS de 48 ans a été mis en examen, soupçonné d'être l'auteur du tir "illégitime" d'une grenade de désencerclement qui a occasionné la perte d'un œil à un militant le 15 septembre, lors d'une manifestation à Paris contre la loi Travail, a-t-on appris vendredi de source judiciaire.

Placé sous contrôle judiciaire. Ce brigadier-chef a été mis en examen le 4 janvier pour "violences volontaires par personne dépositaire de l'autorité publique ayant entraîné une mutilation ou une infirmité permanente", en l'occurrence "la perte de l'usage d'un œil" par le militant Laurent Theron, selon la source judiciaire, qui confirmait une information de Libération. Le juge d'instruction, qui a retenu une qualification criminelle des faits, a placé le policier sous contrôle judiciaire.