Militaires agressés au Louvre : l'assaillant jugé en état d'être entendu et placé en garde à vue

  • A
  • A
Militaires agressés au Louvre : l'assaillant jugé en état d'être entendu et placé en garde à vue
L'assaillant du Louvre a été placé en garde à vue.@ ALAIN JOCARD / AFP
Partagez sur :

L'assaillant du Carrousel du Louvre a été mis en garde à vue samedi, son état de santé étant jugé compatible avec son audition par les enquêteurs.

L'homme qui a agressé plusieurs militaires vendredi matin à la machette au Carrousel du Louvre, à Paris, a été placé en garde à vue samedi à 18h45. Son état de santé a été jugé compatible avec son audition par les enquêteurs, selon les informations recueillies par Europe 1. Il avait été gravement blessé par la riposte des militaires, étant atteint de trois balles, dont une dans le ventre. Samedi, le pronostic vital de l'assaillant n'était plus engagé.

Entendu à l'hôpital dimanche. L'assaillant est placé en garde à vue à l'hôpital Georges-Pompidou, à Paris, où il sera interrogé par les enquêteurs de la section antiterroriste de la Brigade criminelle (SAT) et de la direction générale de la sécurité intérieure (DGSI). Les auditions devraient commencer dimanche "sous réserve de l'évolution de son état de santé", a précisé une source proche de l'enquête à l'AFP. Sa garde à vue peut durer 96 heures, le délai prévu dans les affaires de terrorisme.

Son pronostic vital n'est plus engagé. L'homme, qui était armé de deux machettes et avait attaqué une patrouille de l'opération Sentinelle au cri de "Allah Akbar", serait un Egyptien de 29 ans, selon les premiers éléments de l'enquête. Le procureur de Paris, François Molins, avait précisé vendredi soir que son pronostic vital était "très engagé". Mais selon une source judiciaire interrogée samedi matin, son état s'est cependant "nettement amélioré" au lendemain d'une opération et "son pronostic vital n'est plus engagé". Il a ainsi été déclaré "audible" samedi par les médecins.