Migrants : tentative de rejoindre l'Angleterre par avion, une première

  • A
  • A
Partagez sur :

Les interpellations ont eu lieu sur le tarmac de l'aérodrome de Marck alors que l'avion était au sol et le pilote aux commandes de l'appareil.

Les enquêteurs de la police aux frontières du Nord n'avaient encore jamais vu cela. Sept personnes, dont quatre migrants, qui tentaient de rejoindre l'Angleterre à l'aide d'un petit avion, un Cessna 172N, ont été interpellées lundi sur le tarmac de l'aérodrome de Marck, près de Calais.

Le pilote ainsi que deux passeurs, tous de nationalité britannique, ont été placés en garde à vue. Ils sont passibles du délit "d'aide à la circulation d'étrangers en situation irrégulière en bande organisée", a indiqué le procureur adjoint de Boulogne-sur-Mer Philippe Sabatier, confirmant une information de La Voix du Nord.

Un appareil spécialement affrété par les passeurs. Les quatre passagers clandestins, trois adultes et une fillette, étaient de nationalité albanaise. L'appareil, affrété par une filière de passeurs, était spécialement venu les chercher depuis la Grande-Bretagne, moyennant une forte somme.

Les policiers de la Brigade mobile de recherches de la police aux frontières (PAF) sont intervenus en flagrant délit pour stopper le monomoteur et interpeller tous les occupants. Les interpellations ont eu lieu sur le tarmac de l'aérodrome de Marck alors que l'avion était au sol et le pilote aux commandes de l'appareil. Le pilote et ses complices ont aussitôt été placés en garde à vue tandis que l'avion a été immobilisé sur l'aéroport.

"Il est trop tôt pour connaître le profil du pilote, les enquêteurs sont dans l'attente des renseignements que leur communiqueront les autorités britanniques", a précisé le parquet. "C'est la première fois que le parquet de Boulogne est saisi d'une tentative de passage de migrants par voie aérienne", a-t-il encore souligné.