Meurtre d'un médecin à Nogent-le-Rotrou : un suspect interpellé dans les Yvelines

  • A
  • A
Meurtre d'un médecin à Nogent-le-Rotrou : un suspect interpellé dans les Yvelines
Une fois son bras soigné, le suspect a été remis aux forces de l'ordre.@ JACQUES DEMARTHON / AFP
Partagez sur :

Un homme de 41 ans, ancien patient de la victime, a été interpellé mercredi dans les Yvelines après le meurtre d'un médecin dans son cabinet en Eure-et-Loir.

Un quadragénaire soupçonné d'avoir tué à l'arme blanche un médecin dans son cabinet à Nogent-le-Rotrou, en Eure-et-Loir, a été interpellé mercredi soir aux Mureaux, dans les Yvelines, a appris l'AFP jeudi de source proche de l'enquête. Le médecin, âgé de 64 ans, avait été retrouvé mercredi matin par son associé, tué d'une trentaine de coups de couteau portés au cou et au visage.

Le bras entaillé, des propos incohérents. Le suspect, âgé de 41 ans, a été le patient de la victime "à un moment donné" a précise le procureur de la République de Chartres, sans toutefois préciser s'il était un patient régulier ou occasionnel. Il a été trouvé vers 18 heures sur la voie publique par des policiers qui avaient remarqué que l'un de ses bras était entaillé. Il leur a alors tenu des propos semblant peu cohérents, expliquant qu'il s'était lui-même ouvert le bras "pour enlever une puce électronique qu'on lui avait posée", selon cette source. L'homme, hospitalisé à Limay, une commune voisine, pour soigner ses blessures, a ensuite agressé le personnel soignant. 

Dénoncé par un proche. Entre-temps, un de ses proches a joint la police pour le "dénoncer", selon la même source. Une fois son bras soigné, l'homme a été remis aux gendarmes de l'Eure-et-Loir. La brigade de recherches de Nogent-le-Rotrou et la section de recherches d'Orléans sont saisis de l'enquête. Une autopsie devait être réalisée dans la journée à l'institut médico-légal d'Angers.