Meurtre de l'ancien vétérinaire Jean-Louis Turquin : sa femme en garde à vue

  • A
  • A
Meurtre de l'ancien vétérinaire Jean-Louis Turquin : sa femme en garde à vue
Des traces de poudre ont été retrouvées sur les mains de la veuve de Jean-Louis @ STEPHAN AGOSTINI / AFP
Partagez sur :

L'ancien vétérinaire a été tué en janvier dernier d'une balle dans le dos à son domicile de Saint-Martin.

La femme de l'ancien vétérinaire Jean-Louis Turquin a été "placée en garde à vue", mercredi matin à Saint-Martin, "dans le cadre de l'instruction ouverte pour le meurtre de son époux", tué en janvier, a-t-on appris mercredi auprès du parquet.

Des traces de poudre. Le procureur de la République de Pointe-à-Pitre, Xavier Bonhomme, a confirmé une information de M6. Une source proche du dossier a indiqué que cette arrestation a été motivée par la découverte de "traces de poudre sur ses mains".

Tué d'une balle dans le dos. Le vétérinaire de 68 ans, condamné en 1997 à 20 ans de réclusion pour l'assassinat de son fils de 8 ans, avait été découvert mort chez lui sur l'île de Saint-Martin, tué d'une balle dans le dos, dans la nuit du 6 au 7 janvier dernier. Sa femme, qu'il avait épousée en secondes noces lors de sa détention, avait expliqué avoir trouvé le corps "en rentrant d'une soirée", "dans la chambre à coucher", au domicile du couple à Mont-Vernon, dans le Nord-Est de l'île.

"Meurtre avec préméditation ou guet-apens". "Les lieux avaient visiblement été fouillés", avait alors indiqué le parquet de Basse-Terre, précisant que "toutes les hypothèses" étaient envisagées. Une information judiciaire avait été ouverte pour "meurtre avec préméditation ou guet-apens".

Installé à Saint-Martin depuis 2010. Jean-Louis Turquin avait toujours clamé son innocence dans l'assassinat de son fils Charles-Edouard, dont le corps n'a jamais été retrouvé. En libérté conditionnelle depuis 2006, Jean-Louis Turquin s'était installé à Saint-Martin en 2010 comme vétérinaire, avec son épouse.