Météo : trois jours de tempêtes sur le littoral

  • A
  • A
Météo : trois jours de tempêtes sur le littoral
Les rafales de vent jusqu'à 150 km/h provoqueront d'importantes vagues@ PASCAL GUYOT / AFP
Partagez sur :

L'ouest de la France va subir trois "dépressions actives" qui vont provoquer des vents forts et maintenir une mer agitée jusqu'à dimanche.

"De vendredi à dimanche, trois dépressions actives vont se succéder sur la France", indique Météo France vendredi matin. Ces dépressions seront associées à de violentes rafales de vent qui provoqueront une fortes houle sur le littoral atlantique. Neuf départements de l'Ouest ont d'ailleurs été placés en vigilance orange vendredi matin.

Une mer agitée et de forts vents. La première dépression s'abattra sur l'ouest de la France. "En début de matinée, les rafales pourront atteindre 120-130 km/h sur la pointe Bretagne puis s'étendront du sud de la Bretagne aux Pays de la Loire. Elles gagneront rapidement les côtes nord de la Bretagne et le Cotentin", explique Météo France. Les rafales de vents seront présentes mais un peu plus faibles à l'intérieur des terres. De la Bretagne à la Normandie, elles pourront atteindre 90-110 km/h. La mer restera dangereuse vendredi.

Une nouvelle dépression attendue dès samedi. "Le scénario actuellement envisagé est une trajectoire la faisant circuler des côtes charentaises et vendéennes jusqu'au Nord-Est en passant par le nord du Massif central", prévoit Météo France. Dans la nuit de vendredi à samedi, "les rafales pourraient être localement violentes, pouvant atteindre 150 km/h sur le littoral charentais et aquitain". Le vent soufflera également dans les terres, pouvant atteindre 120 km/h des Charentes au nord du Massif central.

"La mer restera dangereuse sur le littoral notamment de la Vendée à la frontière espagnole où le risque de vagues-submersion sera élevé."

Une tempête plus faible dimanche. Une nouvelle dépression devrait concerner le pays dimanche. Elle pourrait "générer des vents forts, de l'ordre de 100-120 km/h le long du littoral atlantique jusqu'à 110 km/h à l'intérieur des terres". Mais sa trajectoire n'est pas encore connue précisément, le pourtour méditerranéen pourrait également être concerné.