Martinez : "Aucune violence n’intimidera les militants de la CGT"

  • A
  • A
Martinez : "Aucune violence n’intimidera les militants de la CGT"
Partagez sur :

Le leader de la CGT assure que la mobilisation contre la loi Travail ne faiblira pas sous la pression.

En France, les locaux de la CGT ont été vandalisés dans la nuit de vendredi à samedi. Un peu plus tôt dans la semaine, c'est un autre syndicat qui avait été pris pour cible, la CFDT. Les casseurs n'ont pas été identifiés. Mais Philippe Martinez, le leader de la CGT, refuse d'être intimidé.

"Nous continuerons à nous mobiliser". "Les images montrent que c’est difficile de recenser combien ils étaient. Il y en a deux qui ont été repérés, dans  des tenues que l’on connait dans les manifestations : cagoulés…  Pour casser ce genre de vitres, il fait être équipé de matériel particulier. Aucune violence n’intimidera les militants de la CGT sur le combat qui est le sien contre la loi Travail. Tous ceux qui essaient d’intimider le mouvement syndical, qui essaient de remettre en cause la démocratie sociale, en seront pour leur frais. Nous continuerons à nous mobiliser", a-t-il assuré au micro d'Europe 1, dimanche matin.

"Il faut garder son sang-froid". Et le patron de la CGT de conclure : "cela fait un moment que le climat est malsain. Il faut garder son sang-froid. C’est en tout cas notre seul objectif pour le moment." La CGT appelle à une nouvelle journée de mobilisation contre la loi Travail, mardi prochain. La préfecture de police décidera lundi si elle l’autorise, ou non.