Marseille : la nouvelle prison des Baumettes marque un changement radical pour les détenus

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Près de 700 détenus ont été transférés dans une prison flambant neuve à Marseille, les Baumettes 2. Il a fallu trois ans de travaux pour construire ce nouveau bâtiment à côté de l'ancienne prison des Baumettes.

Détenus et surveillants prennent leurs marques dans la nouvelle prison des Baumettes, Les Baumettes 2, à Marseille. En tout, ce sont près de 700 détenus qui ont été transférés de l'ancienne prison vers la nouvelle, qui a nécessité trois ans de travaux. Derrière les oliviers et la façade couleur sable se cachent des bâtiments tout neufs, avec une salle de sport. Petite nouveauté et non des moindres, des cellules avec douche individuelle.

"C'est le top !" Sarah, ancienne détenue des Baumettes, estime que cela permet de garder sa dignité. "C'est propre, enfin. C'est le top ! Surtout les douches dans la cellule, franchement c'est impeccable parce qu'avant, ce n'était pas comme ça. On tapait pour qu'ils viennent nous chercher, c'était la misère. On avait droit à la douche trois fois par semaine. C'était dégueulasse, il y avait des champignons, de la moisissure de partout, c'était vraiment sale", raconte-t-elle.

"Baumettes historique, c'était l'enfer." Les locaux sont également plus lumineux et pour chaque surveillant, 70 détenus à surveiller contre deux fois plus précédemment. Cela va permettre, a priori, d'apaiser les tensions. C'est ce que confie David Cucchietti, délégué CGT des Baumettes : "En principe, on devrait travailler dans un climat beaucoup plus détendu que sur Baumettes historique parce que c'était l'enfer, vraiment pour tout le monde. Et puis l'hygiène, c'est quand même la moindre des choses pour la population pénale."

Taux d'occupation au maximum. Mais la prison 4 étoiles n'existe pas. "On va voir, parce que c'est une cellule qui est un petit peu plus petite. En plus de ça, tout est fixé. Un détenu ça passait, mais deux, j'attends de voir", souligne par ailleurs David Cucchietti. Les cellules de 8,5 mètres carrés prévues pour être individuelles, sont toutes équipées de lits superposés avec un taux d'occupation déjà à son maximum.