Marseille : deux plages toujours interdites

  • A
  • A
Marseille : deux plages toujours interdites
Partagez sur :

Une pollution liée aux orages avait entraîné une interdiction à la baignade de 21 plages. Deux restent fermées lundi.

Deux des 21 plages de la cité phocéenne restent interdites à la baignade lundi, a indiqué la mairie de Marseille, suite aux résultats qu’ont donnés les prélèvements. Il s'agit des plages de l'Huveaune et de Borély.

La moitié des plages avaient été fermées dimanche à la suite de violents orages qui avaient "entraîné une pollution ponctuelle", avait indiqué la mairie de Marseille. Ils avaient provoqué d'importants ruissellements. Une partie du réseau d’assainissement avait débordé et des ordures jonchaient le sable.

Eau sale et ordures sur le sable. Ecoutez le reportage, dimanche, de Yann Terrou :



"Il était nécessaire de fermer les plages car on avait une pollution bactérienne de l'eau", a expliqué Françoise Gaunet, adjointe au maire en charge de la santé et de l'hygiène qui s'exprimait lundi sur la plage de la Pointe rouge. "A Marseille, nous appliquons la loi et on veut que les gens sachent que nous l'appliquons pour leur plaisir et leur sécurité", a-t-elle dit.

La pollution des eaux est liée au fait que l'Huveaune et son affluent, le Jarret, se jettent directement dans la mer. Quand Marseille est marquée par un violent épisode orageux, le débit du cours d'eau "où un certain nombre de saletés sont charriées", selon Mme Gaunet, monte brusquement, entraînant un trop-plein qui arrive directement dans la mer près des zones de plage.

Début juillet, plusieurs plages marseillaises avaient déjà été fermées après avoir été souillées par une pollution aux hydrocarbures.

Marseille n'est pas labellisée Pavillon bleu, qui récompense chaque année les efforts entrepris en matière d'environnement et de gestion de l'eau, parce qu'elle ne s'est pas portée candidate.