Marseille : deux agents pénitentiaires blessés après une agression au couteau aux Baumettes

  • A
  • A
Marseille : deux agents pénitentiaires blessés après une agression au couteau aux Baumettes
La prison, qui ne peut être rénovée, sera détruite et remplacée par un nouvel établissement, les "Baumettes III", annoncé pour 2021.@ ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP
Partagez sur :

Un détenu des Baumettes a agressé au couteau deux agents pénitentiaires, les blessant aux bras et aux mains, alors qu'ils venaient lui apporter son repas.

Deux agents pénitentiaires ont été blessés lundi matin par un détenu récidiviste qui les a agressés avec un couteau et des morceaux de miroir à la prison des Baumettes à Marseille, a indiqué la direction de l'établissement. Le détenu, qui sortait tout juste du quartier disciplinaire pour une agression du même type, avait regagné calmement sa cellule lundi matin, a raconté Christelle Rotach, directrice des Baumettes. "Comme il était agressif, deux personnels sont allés lui porter son repas à midi, et il leur a tendu un véritable guet-apens", a-t-elle expliqué.

Blessés aux mains et aux bras. Le parquet de Marseille a engagé des poursuites pour "agression caractérisée" et le détenu a été transféré pour être placé en garde à vue, a ajouté Christelle Rotach. Les deux agents, blessés aux bras et aux mains, sont soignés à l'hôpital. La psychologue de l'établissement les a déjà contactés pour une prise en charge rapide. La CGT pénitentiaire s'est inquiété d'une "escalade dans la violence" : "Les agents sont ciblés directement, c'est inacceptable de bosser comme ça", a dénoncé David Cucchietti, de la CGT Baumettes. 

Une prison en voie de destruction. Le représentant syndical a notamment dénoncé "une tension, un stress des détenus comme des agents avec l'ouverture de Baumettes II, alors qu'il manque 55 agents et que nous devons jongler entre les deux bâtiments". Avec 1.608 détenus hommes hébergés pour une capacité de 1.153 et 124 femmes pour 67 places, les Baumettes sont le plus important établissement pénitentiaire de Provence-Alpes-Côte-d'Azur. En décembre 2012, le contrôleur général des prisons avait critiqué l'état de l'établissement, notamment sa surpopulation et son insalubrité. Ce bâtiment des années 30, qui ne peut être rénové, sera détruit. Sera édifié à sa place un nouvel établissement, les Baumettes III, annoncé pour 2021.