Marie-Pascale Treiber : "je sais qu’il bénéficie de soutiens"

  • A
  • A
Marie-Pascale Treiber : "je sais qu’il bénéficie de soutiens"
Partagez sur :

La femme du meurtrier présumé de Géraldine Giraud et Katia Lherbier a expliqué jeudi que Treiber "ne se rendra pas, car c’est un lâche".

"Ce n’est pas parce que c’est un mauvais père et un mauvais mari que c’est un assassin", a affirmé la femme de Jean-Pierre Treiber, en instance de divorce, jeudi sur BFMTV. Selon elle, "il était très apprécié de ses amis qui lui sont fidèles", ajoutant "je sais qu'il bénéficie de soutiens".

Interrogée sur les photos du meurtrier présumé de Géraldine Giraud et Katia Lherbier en cavale depuis le 8 novembre, qui seront publiées samedi par le Figaro Magazine, Marie-Pascale Treiber pense "qu’il ne se rendra pas, car c’est un lâche".

Cette femme de 53 ans, fonctionnaire à Melun, estime avoir voir pris "réellement conscience" de la véritable nature de l'homme avec qui elle vivait depuis quinze ans, le soir de son arrestation, en novembre 2004. Selon Marie Pascale Treiber, "Jean-Pierre sait se montrer adorable, tendre". Elle ajoute : "au début de notre relation, il ne disait jamais un mot vulgaire ou grossier".

Si elle lui reconnaît des qualités, "c’est quelqu’un qui a beaucoup de conversation, il sait beaucoup de chose, ce n’est pas du tout un imbécile", Marie-Pascale Treiber n’a qu’une chose à lui dire : "c’est un pauvre type. Il est coincé et je le plains énormément. Il a raté sa vie", concluant : "il est de son devoir d’arrêter de se moquer des gens qui souffrent".