Les côtes françaises se préparent à la "marée du siècle"

  • A
  • A
Les côtes françaises se préparent à la "marée du siècle"
@ Mychele Daniau / AFP
Partagez sur :

VIDÉO - Alors que "la marée du siècle" se tient samedi, des milliers de touristes se massent sur la côte atlantique française pour assister à ce spectacle unique, qui n'est pas sans danger.  

Un spectacle exceptionnel qui attire touristes et badauds mais qui appelle aussi à la prudence. Voilà à quoi se résume la grande marée qui déferle sur tout le littoral atlantique samedi. Avec un coefficient de marée prévu de 119 sur une échelle de 120, cette “marée du siècle” va voir les eaux refluer puis remonter à des niveaux rarement constatés. 

foule-marée

© Walid Berrissoul/Europe 1

Exercices de préparation et consignes envoyées aux habitants. Dès lundi dernier, onze communes du Nord ont organisé un exercice afin de tester la réactivité des secours et des habitants. Concrètement, le plan communal de sauvegarde a été déclenché et des sirènes d’alerte ont retenti pour signaler un débordement de mer. 

maison-marée

© Walid Berrissoul/Europe 1

Jackie Smagghe, directeur général des services de la mairie de Leffrinckoucke, explique à Europe 1 les mesures mises en place par sa commune : "nous avons envoyé deux courriers aux habitants. Dans le premier, nous les informons des gestes à adopter si la vigilance orange ou rouge est activée. Dans le deuxième, nous les avons invités à communiquer leur numéro de téléphone afin de les prévenir s’il faut évacuer". Une submersion par vague n’est, en effet, pas à exclure et si l’évacuation est ordonnée, "une école primaire à deux niveaux est déjà prévue pour accueillir les habitants", ajoute Jackie Smagghe. 

Le Mont Saint-Michel pris d’assaut. Mais de toute la côte atlantique, c’est bien le littoral normand et breton qui sera le plus impacté par cette marée du siècle. Deux raisons à cela : la presqu’île du Cotentin, sur laquelle rebondit la marée, et la faible profondeur des océans qui plongent à moins de 35m. En plus de la vigilance qui s’impose comme dans le nord et l'ouest de la France, la région devra affronter une autre vague : celle des touristes ! Les offices du tourisme de la région sont littéralement débordés par les appels. “C’est du jamais-vu”, confient certains. 



Affluence monstre pour assister à la "marée du...par Europe1fr

Le lieu le plus prisé est, sans surprise, le Mont-Saint-Michel. Les quelque 500 chambres du Mont affichent déjà complets depuis des semaines. Patrick Gaulois, propriétaire de plusieurs hôtels sur le rocher, confie à Europe 1 : "on attendait ça depuis Victor Hugo. Comme le Mont-Saint-Michel est une île, les gens veulent vivre ça et pouvoir dire : 'nous y étions'". Le spectacle s’annonce, en effet, grandiose et les chiffres, vertigineux. 1,5 milliard de mètres cubes d’eau vont lessiver la baie et le marnage (la différence entre la pleine et basse mer)  atteindra 14,15m, soit plus qu’un immeuble de quatre étages ! 



La marée du siècle au Mont-Saint Michelpar Europe1fr

Ecoutez le reportage de Walid Berrissoul : 



"Marée du siècle" : les touristes affluent au...par Europe1fr


Jusqu’au Pays basque. Le phénomène de grande marée se fera sentir jusqu’au Pays basque. La vigilance est aussi de mise sur toute la côte mais du fait de conditions météorologiques favorables, l’impact devrait être plus limité. Le plus fort coefficient sera tout de même aussi de 119 sur 120 mais le marnage devrait atteindre que 4,61m. 

>> LIRE AUSSI - Malo-les-Bains : répétition générale avant la marée "du siècle"

>> LIRE AUSSI - Le littoral français s'organise avant les grandes marées 

>> LIRE AUSSI - Quel est le lien entre l'éclipse et la "marée du siècle" ?