Marché de Noël supprimé à Paris : le bras de fer continue entre autorités et forains

  • A
  • A
Marché de Noël supprimé à Paris : le bras de fer continue entre autorités et forains
@ AFP
Partagez sur :

À l'issue d'une troisième réunion samedi à la préfecture de police, autorités et forains continuent de camper sur leurs positions.

Le bras de fer continue entre les autorités et les forains, qui protestent contre la suppression du marché de Noël sur les Champs-Elysées à Paris, chacun campant sur ses positions à l'issue d'une troisième réunion samedi à la préfecture de police.

"La décision de la ville a force exécutoire". Soutenu par les syndicats du secteur, qui ont menacé de "bloquer" la capitale lundi, le "roi des forains" Marcel Campion proteste contre la décision du Conseil de Paris, prise début juillet, de ne pas reconduire ce marché tel qu'il existait, actant la non-reconduction de la convention d'occupation du domaine public signée en 2015 avec la SARL Loisirs Associés de Marcel Campion. "La décision de la ville de Paris, sauf à ce qu'un juge en décide autrement, a force exécutoire. Les forains et commerçants qui pensent installer le marché de Noël doivent s'y conformer", a indiqué le préfet de police, Michel Delpuech, dans une déclaration à la presse samedi après-midi, après une nouvelle entrevue avec une délégation de forains.

Des blocages lundi dans Paris ? La société de Marcel Campion "a déjà introduit un recours au fond devant le tribunal administratif de Paris", a poursuivi le représentant de l'Etat, soulignant qu'"il lui est aussi possible (...) d'introduire un référé pour solliciter en urgence du juge la suspension de la décision municipale". "On voit lundi matin nos conseils pour réfléchir à l'opportunité de faire un référé", a répliqué Marcel Campion. Le responsable forain a confirmé l'appel à une "mobilisation autour de Paris et dans Paris" à partir de lundi. "Je pense qu'il y aura des blocages, des convois", a-t-il ajouté.