Marc Machin condamné à 2 mois de prison ferme

  • A
  • A
Marc Machin condamné à 2 mois de prison ferme
Partagez sur :

Le jeune homme de 27 ans a écopé de 5 mois de prison dont 3 avec sursis, vendredi, après des "violences" sur un surveillant de prison.

Marc Machin, en détention provisoire pour trois agressions sexuelles présumées, a été condamné vendredi soir par le tribunal correctionnel de Paris à cinq mois de prison dont trois avec sursis, après des "violences" sur un surveillant de prison. Des faits pour lesquels le parquet avait requis un an de prison ferme.

Retour sur les faits : le 5 septembre, lors d’un contrôle hebdomadaire des barreaux de sa cellule, Marc Machin avait frappé un surveillant puis tenté de l'étrangler, avant d'être maîtrisé.

Devant les magistrats, Marc Machin a fait amende honorable : "Je reconnais les insultes, je reconnais l'étranglement, mais la moindre des choses, c'est de respecter l'intimité de là où on dort", a-t-il dit, tout en impulsivité. Le détenu a expliqué que, lors de cette visite, le surveillant était monté sur son lit avec ses rangers. Version démentie au tribunal par le surveillant.

"On m'a volé sept années de ma liberté", s'est exclamé le jeune homme, à la barre, avant d'assurer : "Je suis un bon garçon. Si je fais une connerie, je paie". Marc Machin avait été condamné en 2005 à 18 ans de réclusion pour le meurtre de Marie-Agnès Bedot en 2001 au Pont de Neuilly, dans les Hauts-de-Seine. La commission de révision avait décidé de suspendre sa peine en octobre 2008 et de le libérer après les aveux d'un autre homme.