Manifestation d'éleveurs : tous les barrages en passe d'être levés en Bretagne

  • A
  • A
Manifestation d'éleveurs : tous les barrages en passe d'être levés en Bretagne
@ THOMAS BREGARDIS / AFP
Partagez sur :

Les agriculteurs en colère devraient lever les barrages encore en place en Bretagne dans la soirée de vendredi.

Tous les barrages mis en place sur les routes, certains depuis mercredi, par des éleveurs bretons qui réclament des mesures structurelles pour redresser les cours de leurs produits, étaient en passe d'être levés vendredi peu après 19h30, a-t-on appris auprès du Centre régional d'information et de coordination routières (CRICR). Seul persistait un léger point de blocage en cours d'évacuation sur un rond-point de la RD 767, à Lannion, selon la même source.

Les automobilistes toujours ralentis. De son côté, un responsable de la FDSEA des Côtes-d'Armor, le syndicat agricole majoritaire, a indiqué que son organisation avait appelé à la levée de ce barrage. Au plus fort de la mobilisation mercredi, on avait recensé pas moins d'une quarantaine de barrages, la plupart bloquant, mis en place par les agriculteurs à l'aide de tracteurs et de remorques sur les principaux axes routiers, en Bretagne mais aussi en Normandie et dans les Pays de la Loire. La fin des blocages ne signifie pas pour autant un retour à la normale pour les automobilistes, en raison des importants et onéreux travaux nécessaires pour déblayer les tonnes de gravats, paille, fumier pneus et déchets divers laissés sur place par les manifestants, et pour remettre en état les chaussées détériorées par les feux. Des déviations restaient ainsi en place sur de nombreuses routes de Bretagne, jusqu'à au moins samedi.

Le mouvement continue. Par ailleurs, la mobilisation des agriculteurs devrait se poursuivre, sous d'autres formes, ce week-end et en début de semaine prochaine, a-t-on appris auprès des syndicats. Samedi, les agriculteurs du Finistère ont indiqué leur intention de se rendre dans les permanences des députés du département. Leurs homologues des Côtes-d'Armor ont donné rendez-vous à leurs élus lundi à la Maison de l'agriculture à Plérin pour évoquer le projet de loi sur la compétitivité agricole. Un lieu symbolique, puisque cette commune de la banlieue de Saint-Brieuc abrite le Marché du porc Breton (MPB) à où se fixe le cours indicatif de la viande porcine, une des filières les plus en crise.