Manif des GM&S à Guéret : le cinéaste Lech Kowalski libéré

  • A
  • A
Manif des GM&S à Guéret : le cinéaste Lech Kowalski libéré
Le documentariste polonais devra répondre de "rébellion" devant le tribunal de Guéret. (Illustration)@ AFP
Partagez sur :

Le documentariste polonais, qui suit les salariés depuis avril, avait été placé en garde à vue mercredi. Il devra répondre de "rébellion" devant le tribunal de Guéret.

Le documentariste Lech Kowalski, placé en garde à vue mercredi à l'issue d'une manifestation des ouvriers creusois de GM&S, a été remis en liberté jeudi midi et devra répondre de "rébellion" le 15 novembre devant le tribunal d'instance de Guéret, a annoncé son épouse. "Lech doit parler avec son avocat pour décider ensemble ce qu'ils font. Lors de son audition, il a simplement dit qu'il faisait son travail", a expliqué Odile Allard.

Après le Mexique ou l'Afghanistan, il n'avait "jamais passé une nuit au poste". Depuis avril, le réalisateur suit les ouvriers creusois dans le cadre d'un documentaire sur l'actualité sociale française. "En 36 ans de carrière, alors qu'il a tourné dans le monde entier, du Mexique à l'Afghanistan en pleine guerre, cela ne lui est jamais arrivé de passer une nuit au poste", a assuré son épouse.

le documentariste accompagnait les salariés. Le cinéaste avait été interpellé mercredi alors qu'il était venu filmer devant la préfecture de Guéret une manifestation des ouvriers de l'équipementier automobile GM&S de La Souterraine, qui vient d'être repris par GMD. Selon plusieurs témoins, le documentariste accompagnait les salariés qui avaient envahi la préfecture quand les gendarmes ont demandé aux médias de quitter la salle, avant qu'ils n'en procèdent à l'évacuation. Selon un journaliste sur place, les gendarmes auraient tenté de prendre la caméra du documentariste qui se serait agrippé à son matériel.