MAM promet d’agir pour prévenir les suicides en prison

  • A
  • A
MAM promet d’agir pour prévenir les suicides en prison
Partagez sur :

La ministre de la Justice a notamment mis l’accent sur une meilleure prise en charge des détenus atteints de troubles psychiatriques.

77 suicides en prison depuis le début de l’année, un détenu âgé de 20 ans qui s’est donné la mort jeudi soir dans sa cellule de la maison d'arrêt de Gradignan, près de Bordeaux : c’est un "drame humain", a reconnu dimanche Michèle Alliot-Marie invitée du Grand Rendez-Vous Europe 1/Le Parisien/Aujourd’hui en France.

Comment expliquer ce phénomène et tenter de le prévenir ? "Il y a un certain nombre de cas psychiatriques lourds", a insisté la nouvelle ministre de la Justice. "D’où l’importance de construire dans les hôpitaux des emplacements qui puissent permettre d’héberger ces prisonniers", a-t-elle proposé. Autre aménagement possible : les primo-délinquants doivent être au maximum "isolés des multirécidivistes".

"J’entends être le ministre de l’efficacité des peines. Ça veut dire que quand il y a des condamnations, elles doivent être respectées", a cependant insisté Michèle Alliot-Marie.

> MAM : la fin du juge d’instruction, une "évolution naturelle"