Malo-les-Bains : répétition générale avant la marée "du siècle"

  • A
  • A
Malo-les-Bains : répétition générale avant la marée "du siècle"
@ AFP
Partagez sur :

Lundi soir, un exercice de simulation a mobilisé les secours dans plusieurs villes du littoral du Nord.

Le phénomène des grandes marées ne se produit que tous les 18 ans environ. Avant celle de samedi, comme d'autres communes du littoral de la Côte d'Opale, Malo-les-Bains a décidé de procéder lundi soir à un exercice de simulation.*

Eviter les balades sur le front de mer. Malo-les-Bains dispose de huit engins mobiles et de haut-parleurs mobilisables pour alerter la population ce week-end. La consigne aux habitants est claire : "la population doit éviter de se promener sur le front de mer".

Ecoutez le reportage de Lionel Gougelot :



Grandes marées : répétition générale à Malo-les...par Europe1fr

"Tester la réactivité". Onze autres communes du département ont, elles aussi, mené un exercice similaire : Bray-Dunes, Coudekerque-Branche, Dunkerque, Fort-Mardyck, Grand-Fort-Philippe, Grande-Synthe, Gravelines, Leffrinckoucke, Loon-Plage, Saint-Pol-sur-Mer et Zuydcoote. Le but ? "Tester la réactivité" des secours, du personnel communal et des habitants en vue de la marée exceptionnelle de samedi. Des sirènes d'alerte ont donc retenti à 19 heures dans ces communes pour signaler un débordement de la mer. "Il s'agit d'un exercice destiné à vérifier les dispositifs d'alerte mobilisables en cas d'inondation et à tester les conditions d'information préalable de la population", a expliqué la préfecture.

Appels à la prudence. La préfecture précise que ces grandes marées (avec un coefficient atteignant 119 sur une échelle de 120) peuvent "présenter des risques pour les populations riveraines ainsi que pour les touristes attirés par ces événements naturels". Parmi les recommandations figurent l'importance d'écouter les informations diffusées par les médias, d'éviter de circuler en bord de mer, de fermer "portes et fenêtres, ainsi que les volets en front de mer", ou encore de ne pas pratiquer d'activités nautiques.

Les touristes concernés. La préfecture maritime de la Manche et de la mer du Nord a lancé de son côté un appel à la prudence alors que les grandes marées devraient attirer de nombreux curieux durant tout le week-end. "Les grandes marées ont pour conséquence d'augmenter le marnage (différence entre la hauteur de la pleine mer et celle de la basse mer) avec un brassage d'eau de mer plus important et donc des courants marins plus forts et une mer plus dangereuse", a-t-elle souligné dans un communiqué.

>> LIRE AUSSI - A-t-on bien tiré les leçons de Xynthia ?

>> LIRE AUSSI : Le littoral français s'organise avant les grandes marées

>> LIRE AUSSI : Le littoral s'inquiète avant la "marée du siècle"