Bac 2015 : Madame Bovary, le "Tigre bleu" et Turner, bêtes noires des lycéens

  • A
  • A
Bac 2015 : Madame Bovary, le "Tigre bleu" et Turner, bêtes noires des lycéens
Partagez sur :

LE MALHEUR DES UNS... - Ces sujets ont déclenché la colère et les lamentations des lycéens sur les réseaux sociaux.

BAC

Le point commun entre l'Emma Bovary de Gustave Flaubert, le fleuve Tigre en Mésopotamie et un soldat de la Seconde Guerre mondiale nommé Turner ? Tous ces sujets tombés à différentes épreuves du bac ont déconcerté de nombreux lycéens qui ont partagé, non sans humour, leur désespoir sur les réseaux sociaux. Pour l'épreuve d'anglais, une pétition a même été lancée demandant l'annulation de l'épreuve.

Les L remontés contre Madame Bovary. Ce grand classique de la littérature française sur lequel les Terminales de la série L ont planché lundi matin n'a pas fait que des heureux. En seulement deux heures, les élèves avaient deux questions particulièrement pointues à traiter :

>> Question 1 (8 points)
 Les scénarios d'ensemble centrent la fin du roman sur "la petite fille de Charles […] envoyée aux écoles gratuites". Mais c'est sur le triomphe du pharmacien Homais que s'achève la version définitive de Madame Bovary. Que pensez-vous de cette modification ?
 >> Question 2 (12 points)
 Un critique a écrit : "C'est l'angoisse de la forme qui a de l'importance chez Flaubert." Qu'en pensez-vous ? Vous fonderez votre réponse sur votre connaissance du roman Madame Bovary et de sa genèse.

Outre la difficulté des questions, certains élèves se sont plaints de ne même pas avoir fini d'étudier le livre en cours avec leur prof. D'autres avouaient carrément ne même pas avoir lu l'ouvrage.







Une pétition contre l'épreuve d'anglais. Depuis vendredi, date de l'épreuve d'anglais, la "question M" déchaîne également les passions sur les réseaux sociaux. Une pétition a même été lancée par "l'ensemble des Terminales" sur Change.org et adressée au Ministère de l'Education nationale et à Najat Vallaud Belkacem pour demander l'annulation de l'épreuve.


Annulation de la #QuestionM au Bac d'Anglais !par nicolasdrahi

En cause : un extrait d'"Atonement", roman de Ian McEwan, qui a apparemment dérouté de nombreux élèves. L'un d'eux, Arthur, 17 ans, lycéen parisien, a lancé vendredi soir la pétition déjà signée par 10.000 personnes lundi matin.

Pourquoi certains lycéens ont-ils trouvé "question M" si ardue ? Elle portait sur les états d'âme d'un soldat de la Seconde Guerre mondiale, un certain Turner : les élèves devaient expliquer ses trois préoccupations ("three of his concerns") et comment il gérait la situation ("is coping with"). Deux expressions jugées trop difficiles et peu courantes par les signataires de la pétition.

La pétition d'Arthur ne met toutefois pas tous les lycéens d'accord. Certains craignent ainsi qu'elle fasse "passer leur génération pour des demeurés". "En 2015, tu trouves une question dure et tu fais une pétition. Bourrée de fautes. Non, juste non", tweete Hugo Travers. Deux contre-pétitions - nettement moins suivies - ont même été lancées.

Le Tigre du désordre au bac français. Autre polémique née sur les réseaux sociaux à la suite d'une épreuve du bac 2015 : l'écrivain Laurent Gaudé est devenu la bête noire de tous les 1ères. Ils ont en effet cru que son "Tigre bleu de l'Euphrate ", mentionné dans un des textes du bac français, était un fauve et non le fleuve de Mésopotamie qui rejoint L'Euphrate.



Mumbai aussi Quantité d'autres complaintes fleurissaient sur les autres sujets du Bac, par exemple l'absence de croquis dans l'épreuve d'histoire-géo des Terminales ES, qui devaient apprendre une complexe carte de Mumbai… alias Bombay.