Macholand.fr lance la guerre 2.0 contre les sexistes

  • A
  • A
Macholand.fr lance la guerre 2.0 contre les sexistes
Partagez sur :

VU SUR LE WEB - Lancé mardi, ce nouveau site participatif veut harceler, via les réseaux sociaux, les personnalités ou marques qui diffusent des stéréotypes machistes.

Florilège. Rappelez-vous ce tweet d'un élu UMP après la nomination de NVB à l'Education nationale : "Quels atouts Najat Vallaud-Belkacem a utilisé pour convaincre Hollande de la nommer ?" ou encore cette question posée par un journaliste à Fleur Pellerin : "Savez-vous vraiment pourquoi vous avez été choisie ? Parce que vous êtes une belle femme issue de la diversité ?" Et cette publicité, vous vous souvenez ? "Le rugby féminin existe… ça s'appelle les soldes !". Ces petites phrases misogynes et campagnes de pub sexistes, on les retrouve dans une vidéo assez efficace mise en ligne par Macholand.fr. Lancé mardi, ce nouveau site participatif veut harceler, via les réseaux sociaux, les personnalités ou marques qui diffusent des stéréotypes machistes.







Utiliser les armes du web. Créé par Caroline De Haas, ancienne conseillère de Najat Vallaud-Belkacem, Clara Gonzales et Elliot Lepers, ce site participatif ne veut pas seulement dénoncer le sexisme ordinaire. Non, Macholand.fr veut utiliser les armes offertes par le web et les réseaux sociaux pour cibler, à grande échelle, les personnalités ou marques qui diffusent des stéréotypes machistes.

TeamMachoLand

Harcèlement par mails. Comment ? En inondant leur boîte mail de messages types ou en laissant des commentaires sur le compte Twitter ou la page Facebook d'une marque. Bien plus efficaces, veut croire Caroline De Haas. "J’en avais marre de m’exciter toute seule sur mon compte Twitter sur des propos misogynes. Je voyais que les gens étaient très réactifs sur ces questions là, mais que ça se cantonnait à des remarques individuelles. Quand il y aura 10.000 tweets ou plus sur un une phrase, celui qui l’aura prononcé ne pourra pas ignorer les réactions qu’il suscite", explique la fondatrice d'Osez le féminisme aux Inrocks.

Cher Ariel ... Macholand.fr a choisi comme première cible la marque de lessive Ariel, sélectionnée par 600 votants. "Dans la famille Ariel, la lessive est encore uniquement une affaire de femmes. Il y a bien un homme puisqu’on trouve la photo d’un ado qui s’y colle. Mais avec la légende suivante : Si ta mère est en grève, si tu es seul dans ton appart pour la première fois, ou tu souhaites juste être plus indépendant, le fait de faire ta lessive tout seul peut faire peur", peut-on lire dans la rubrique "Les faits" du site.

... un mauvais goût des années 50. Un mail rédigé à l'attention de Procter and Gamble France, la société qui détient la marque Ariel, va être envoyé dans les prochains jours. "Cher Ariel, Nous voulions vous prévenir avant que votre site déclenche une série de réactions en chaînes qui risquerait de nuire à votre réputation qui sent si bon. Vous semblez suggérer que seules les mamans savent faire une lessive (…) Vos 'conseils pour les mamans' ont un mauvais goût des années 50. Changez vite vos plans de communication. Bien cordialement", peut-on lire. Suffisant pour faire plier les grandes marques ? On en doute.

ariel-capture-ecran