Lyon va à son tour encadrer les locations de meublés de tourisme

  • A
  • A
Lyon va à son tour encadrer les locations de meublés de tourisme
Les propriétaires exploitant ce type de location devront désormais se déclarer auprès de la ville de Lyon.@ JOHN MACDOUGALL / AFP
Partagez sur :

Les propriétaires devront désormais se déclarer auprès de la ville. Ceux qui louent leur résidence principale devront le faire dans la limite de 120 jours par an.

Lyon a décidé à son tour d’encadrer les locations de tourisme de type Airbnb ou Abritel qui prospèrent dans son centre-ville avec le développement du tourisme, dans un contexte de tension entre les autorités françaises et les opérateurs. La Métropole, le 15 décembre, et la Ville de Lyon, le 18 décembre, vont adopter chacune une délibération en ce sens. Les propriétaires exploitant ce type de location devront désormais se déclarer auprès de la ville et noter sur leurs annonces leur numéro d’enregistrement. Ceux qui louent leur résidence principale devront le faire dans la limite de 120 jours par an.

Des amendes jusqu'à 50.000 euros. Ceux qui proposent à la location une résidence secondaire de moins de 60 m² devront demander une autorisation à la mairie limitée à neuf ans. Pour les surface de plus de 60m2, le propriétaire devra "compenser" en mettant à la location longue durée un bien de surface au moins équivalente. Pour les SCI, le principe de la compensation s’appliquera dès le premier mètre carré. Les contrevenants seront passibles d’amendes pouvant aller jusqu’à 50.000 euros. "Il ne s’agit pas d’empêcher une nouvelle pratique de la société mais de créer des conditions équitables avec l’hôtellerie, d’éviter que le centre-ville ne soit réservé aux touristes et d’empêcher l’inflation des prix des locations", résume Georges Képénékian, le maire de Lyon.

10.000 m² de surfaces louées sur ces plateformes. "Il faut revenir à l’essence de l’économie collaborative qui n’est pas un business professionnel", a estimé David Kimelfeld, président de la Métropole de Lyon. Dans la ville, l’équivalent de 4.000 m² de surface étaient loués en meublés touristiques en 2015, 9.000 m² en 2016 et plus de 10.000 m² en 2017. Le dispositif lyonnais doit entrer en vigueur à partir du 1 février prochain. La mairie de Paris a mis lundi en demeure cinq plateformes de location de meublés touristiques, dont Airbnb, sur lesquelles figuraient des annonces sans numéro d'enregistrement, pourtant obligatoires depuis le 1er décembre.