Lyon : trois jeunes interpellés après la mort d'un adolescent

  • A
  • A
Lyon : trois jeunes interpellés après la mort d'un adolescent
Partagez sur :

Un jeune de 12 ans a reçu trois balles dans le dos dimanche, lors d'un règlement de comptes après une querelle au sujet d'une fille.

Trois jeunes hommes ont été interpellés lundi soir et mardi matin dans l'enquête sur la fusillade au cours de laquelle un adolescent de 12 ans est mort dimanche à Lyon.

"Il s'agit de personnes impliquées dans les rixes qui ont précédé" la fusillade, a précisé Jean-Marc Rebouillat, directeur départemental adjoint de la Sécurité publique (DDSP) du Rhône. "On ne pense pas avoir le tireur" parmi ces jeunes âgés de 16, 19 et 20 ans, a-t-il ajouté.

La garde à vue du témoin arrêté lundi a été prolongée jusque mardi matin, a précisé par ailleurs le parquet, soulignant néanmoins qu'il n'était pas certain que ce dernier soit déféré au parquet en vue d'une mise en examen.

Amar, 12 ans, a été mortellement blessé par un "tir de chevrotine de calibre 12" dimanche après-midi, par des jeunes qui ont ensuite pris la fuite en voiture. Une "bonne trentaine" d'impacts de balles ont été relevées par les enquêteurs sur les lieux du drame.

A l’origine du drame, il y a visiblement une bagarre entre jeunes du quartier et ceux de la ville voisine de Bron, à coups de barres de fer. "Il s'agit d'une altercation banale,pour un motif futile, entre jeunes de quartiers différents", a précisé le parquet de Lyon.

Une jeune fille d'un quartier voisin serait venue dimanche après-midi acheter des cigarettes place Latarjet, où ont eu lieu les coups de feu. A sa sortie, des jeunes présents lui auraient adressé des "propos salaces et des moqueries". Elle s'en serait plainte auprès de jeunes de son quartier qui seraient revenus, en voiture, pour laver l'affront.

Lundi soir, près de 500 personnes ont défilé silencieusement pendant 40 minutes dans les rues du 8e arrondissement de Lyon pour rendre hommage à l'adolescent.