Louvre : Abdallah E. a affirmé lundi en garde à vue ne pas être téléguidé par l'EI

  • A
  • A
Louvre : Abdallah E. a affirmé lundi en garde à vue ne pas être téléguidé par l'EI
L'assaillant présumé du Louvre assure avoir agi "de son plein gré". @ ALAIN JOCARD / AFP
Partagez sur :

Lundi, le suspect a expliqué aux enquêteurs avoir simplement voulu mener une action symbolique contre la France, et avoir agi "de son plein gré". 

L’Égyptien de 29 ans qui a attaqué vendredi des militaires au Carrousel du Louvre à Paris a affirmé lors de son audition de lundi avoir agi "sans être commandité par le groupe État islamique (EI)", a-t-on appris mercredi de source proche de l'enquête. 

Dégrader des œuvres du musée. Abdallah E. a expliqué avoir "agi de son plein gré", "sans avoir été commandité par le groupe Etat islamique" lorsqu'il a pénétré dans le Carrousel du Louvre pour, selon lui, mener une action symbolique contre la France, qui était de dégrader des oeuvre du musée. Un version qui peine à convaincre les enquêteurs pour qui "il assume une certaine adhésion aux thèses de l'EI", selon la source.