L'ouragan Irma, rétrogradé en catégorie 2, continue de pilonner la Floride

  • A
  • A
L'ouragan Irma, rétrogradé en catégorie 2, continue de pilonner la Floride
l'ouragan a touché terre à Marco-Island, sur la côte ouest de la Floride. @ AFP
Partagez sur :

L'ouragan Irma, qui a déjà fait 27 morts dans les Caraïbes et en Floride, a été rétrogradé en catégorie 2 dimanche soir. Mais ses pluies intenses présagent de brusques inondations.

L'ESSENTIEL

L'ouragan Irma, qui a touché terre sur la côte ouest de la Floride dimanche après-midi, a été rétrogradé en catégorie 2. La dépression, qui devrait rester un ouragan jusqu'à lundi matin, affiche encore des vents de 175 km/h et devrait provoquer de graves inondations. Irma a déjà causé la mort d'au moins trois personnes en Floride. Après avoir longé la côte ouest, Irma devrait rentrer plus à l'intérieur des terres vers le nord de l'État et le sud-ouest de la Géorgie dans l'après-midi de lundi.

>> Dernière mise à jour à 23h45, retrouvez plus d'informations dès 5h

Les infos à retenir : 

  • Irma a fait 27 morts dans les Caraïbes, dont 10 dans la partie française de Saint-Martin et trois en Floride

  • Reclassé en catégorie 2 dimanche soir, l'ouragan affiche encore des rafales de vents à 175 km/h 

  • Donald Trump a déclaré l'état de catastrophe naturelle pour la Floride

Des vents de 175 km/h en Floride. Pilonnée par les rafales de vent et les pluies intenses accompagnant Irma, la Floride déplorait dimanche ses trois premières victimes, tuées dans des accidents de la route liés aux conditions météorologiques. Après avoir atteint la pointe sud de la Floride en début d'après-midi (heure française) et l'archipel des Keys, l’œil de l'ouragan Irma a touché terre dimanche soir sur la côte ouest. L'ouragan, rétrogradé en catégorie 2 sur 5, a atteint Marco Island avec des vents de 175 km/h, a indiqué le Centre américain des ouragans (NHC). 

Le NHC a mis en garde contre l'imminence de la marée de tempête - une montée brutale des eaux - à Naples et Marco Island. "ÉLOIGNEZ-VOUS DE L'EAU", écrit-il en majuscules dans son bulletin, prévoyant des inondations de 3,5 à 5 mètres dans ce secteur.



Irma se trouve à une dizaine de kilomètres au nord de la ville balnéaire de Naples et se dirige droit vers le nord de la péninsule à une vitesse de 22 km/h. La dépression, qui devrait rester un ouragan jusqu'à lundi matin, devrait provoquer de graves inondations. Les vents de 175 km/h se font par ailleurs sentir dans un rayon de 130 kilomètres de l’œil alors que des vents en général associés à une tempête tropicale se font eux ressentir dans un rayon de 350 km. Ainsi sur la côte est de la Floride, Miami est assaillie par des vents violents et une pluie très intenses. Au moins deux grues y ont été partiellement emportées. 



L'état de catastrophe naturelle décrété. Après avoir longé la côte, Irma devrait rentrer plus à l'intérieur des terres vers le nord de l'État et le sud-ouest de la Géorgie dans l'après-midi de lundi. L'état d'urgence en vigueur en Floride, Géorgie et Caroline du Sud a été étendu à la Virginie plus au nord. Donald Trump a décrété l'état de catastrophe naturelle pour la Floride dimanche, permettant ainsi de débloquer des moyens supplémentaires pour venir en aide à la péninsule. Le président américain a également annoncé dimanche qu'il se rendra "très vite" en Floride.

001_SA4WM_preview

>>> Suivez l'évolution du cyclone en direct sur cette carte : 

D'importants dégâts matériels à Cuba. Samedi soir, Irma a "gravement affecté" les provinces de Camagüey et de Ciego de Avila, selon les autorités cubaines. Les "cayos", chapelet d'îlots touristiques bordant le littoral, demeuraient coupés du monde samedi soir. Les premiers bilans font état de dégâts matériels très importants, aucun décès n'ayant été recensé officiellement. Des pluies diluviennes se sont abattues sur Cuba, plusieurs heures avant l'arrivée de l'ouragan. Un million de personnes avaient été évacuées par précaution et l'électricité avait été préventivement coupée, selon les autorités.

cuba600

Les dégâts à La Havane, capitale cubaine, après le passage d'Irma. Source : AFP

José épargne les îles françaises. Dimanche, le bilan provisoire s'est alourdi à 27 morts avec l'annonce par le Premier ministre néerlandais de deux morts supplémentaires dans la partie néerlandaise de Saint-Martin. Plusieurs îles des Caraïbes ont été dévastées : dix personnes sont mortes dans la partie française de Saint-Martin, quatre dans les îles Vierges américaines, six dans les Iles Vierges Britanniques et l'archipel d'Anguilla, deux à Porto-Rico, une à Barbuda.

Samedi soir, les îles ravagées de Saint-Martin et Saint-Barthélemy ont été placées en "alerte maximale", avec confinement des populations, avant l'arrivée de José, un puissant ouragan de catégorie 4 qui suivait la trajectoire d'Irma. Mais celui-ci est finalement passé à plus de 120 km des deux îles, les épargnant relativement

Emmanuel Macron se rendra mardi matin à Saint-Martin. Le président Emmanuel Macron s'envolera lundi soir pour l'île de Saint-Martin et y restera mardi, a annoncé dimanche le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb. "Il passera la journée sur l'île pour pouvoir s'entretenir avec les habitants (...) et les élus de l'île", a déclaré le ministre, alors que des critiques se multiplient sur le manque d'action de l'État.  

"L'État devrait à mon sens faire davantage, mieux et autrement", a ainsi estimé l'ancien ministre des Outre-mer Victorin Lurel, jugeant qu'on "aurait pu évacuer avant" les îles de Saint-Martin et Saint-Barthélémy. "Il faut plus de forces de sécurité, plus de moyens projetables dans les deux îles", a-t-il encore estimé dimanche, appelant à prendre modèle sur "ce qui a été fait dans la partie néerlandaise de l'île, avec les soldats, l'armée qui est dans tous les quartiers et qui contrôle.

Les habitants, entre colère et désarroi. Après le passage d'Irma, colère, désarroi et fatigue régnaient chez les habitants de Saint-Martin. Une atmosphère de chaos généralisé qui a profité aux pilleurs, qui se sont rués dans les magasins pour emporter frigos et téléviseurs. "L'ordre républicain a été rétabli", a déclaré dimanche Gérard Collomb alors que des habitants déplorent un manque d'organisation. "C'est très mal géré ! Avant, après et pendant" la catastrophe, déplore Gisèle au micro d'Europe 1. "À l'heure actuelle, on a besoin d'eau et de nourriture. Il y a des gens qui n'ont rien à manger ! Une amie a mangé seulement une demi-sardine hier", poursuit cette habitante.

Le Premier ministre Édouard Philippe a annoncé l'envoi de 240 gendarmes supplémentaires sur les deux îles, ainsi qu'un "détachement du GIGN et un autre du GIPN", samedi soir. "Il y a un effet de sidération, il y a un effet extrêmement dur psychologiquement", a reconnu le porte-parole du gouvernement Christophe Castaner, dimanche sur Europe 1. "Mais depuis quatre jours, les services publics de l'Etat sont hyper mobilisés", a-t-il assuré, précisant que les 247 Français "en situation médicale grave" avaient été "mis en sécurité sanitaire". 

Information et solidarité. La solidarité avec les victimes s'organise par ailleurs depuis la métropole, où la Croix-Rouge française, qui intervient sur place, centralise les dons. La Fédération française de football a également annoncé la mise en place d'un fonds d'aide de 500.000 euros. Samedi, des gamers avaient eux aussi récolté plus de 100.000 euros pour la Croix-Rouge. L'État, qui continue de communiquer sur son action, a indiqué dimanche la mise en place d'une cellule médico-psychologique pour venir en aide à la population ainsi que 2.200 kg de médicaments à destination des sinistrés. 



La radio "Urgences Info Iles du Nord" a commencé à émettre sur 91.1 FM. Radio-France a annoncé dimanche que la radio "Urgence Info Îles du Nord", disponible sur la fréquence 91.1 et également sur internet (www.franceinfo.fr) a commencé à émettre sur l'île de Saint-Martin, pour diffuser des points météo et des informations pratiques, en plus des journaux d'information et de la musique. Elle devrait également émettre sur Saint-Barthélémy dès qu'un émetteur aura pu être rétabli sur cette île. Un numéro a également été mis en place pour signaler des proches disparus : 01.82.71.03.37