Loiret : le département débloque 2,8 millions pour les victimes des inondations

  • A
  • A
Loiret : le département débloque 2,8 millions pour les victimes des inondations
Le Loiret a été particulièrement touché par les inondations, la semaine dernière@ AFP
Partagez sur :

Un fonds d'urgence de 800.000 euros est destiné aux particuliers sinistrés, les 2 millions restants devant aider les communes à reconstruire le territoire. 

L'assemblée départementale du Loiret a annoncé jeudi le déblocage d'un budget de 2,8 millions d'euros en faveur des particuliers et des collectivités locales touchées la semaine dernière par les inondations qui ont frappé principalement la vallée du Loing.

Des dégâts non pris en charge par les assurances. Un fonds d'urgence de 800.000 euros est destiné aux particuliers sinistrés, les 2 millions restants devant aider les communes à reconstruire le territoire, a précisé le département dans un communiqué. 

Sur ces deux millions, un million d'euros est débloqué immédiatement, "pour aider à la réparation des dégâts qui ne seront pas pris en charge par les assurances -voiries et réseaux notamment - en complément de la dotation de solidarité venant de l'Etat, précise le département. L'autre million le sera sous forme d'avances remboursables à taux zéro "pour permettre aux collectivités de financer les travaux de remise en état des biens assurables".

L'Etat va compenser. Le département compensera en outre le reste à charge pour les personnes âgées qui résidaient dans les trois EHPAD évacués, et qui auraient été relogées dans un établissement plus onéreux.

234 communes concernées. Sur les 327 communes du Loiret, 234 ont été classées jeudi en état de catastrophe naturelle. On a dénombré plus de 5.000 maisons inondées, 917 personnes évacuées, et plus de 4.400 interventions des pompiers. Pour les seuls biens du département, les dégâts s'élèvent à 5,1 millions d'euros, selon les premières estimations. Un tiers des routes ont été impactées, deux ponts se sont effondrés.

A cela s'ajoutent 41 bâtiments sinistrés à des degrés divers dont 28 collèges. Pour effectuer les premières réparations dès cette année, la collectivité prévoit de mobiliser deux millions d'euros de crédits.