Loire : un homme ruiné suite à une usurpation d'identité

  • A
  • A
Loire : un homme ruiné suite à une usurpation d'identité
Partagez sur :

Un habitant de la Loire en situation de surendettement après s'être fait usurper son identité pendant plusieurs années, a finalement obtenu l'appui des autorités, qui ont reconnu sa bonne foi.

Loïc-Xavier Laroche, 29 ans, habite à Riorges chez ses parents et est à la recherche d'un emploi. Il a été tenté ces derniers jours de "se laisser mourir" en raison d’une usurpation d’identité qui l’a totalement ruiné.

Heureusement, il a fini par obtenir une reconnaissance des autorités, désormais prêtes à l’appuyer et à suspendre les poursuites engagées contre lui. "Nous avons appris la situation de ce jeune homme par la presse, il est regrettable qu'il ait tenté pendant aussi longtemps de régler par lui-même ce problème, qui dure depuis au moins cinq ans", a déclaré le sous-préfet de Roanne, Joël Mathurin, qui a reçu mercredi la victime et sa mère.

Les premiers problèmes rencontrés par la victime, dont les plaintes sont restées sans suite, ont commencé en 2004 quand un premier usurpateur d'identité a tenté de rapatrier son compte bancaire dans une agence de sa banque de Roanne à Toulouse. Son identité est alors utilisée pour souscrire des crédits et pour des contrats de travail dans la région toulousaine.

Loïc-Xavier Laroche est successivement radié des listes électorales et des bénéficiaires du RMI. Il devient interdit bancaire avant d'être poursuivi par des organismes de crédit, des banques et le trésor public pour 10.000 euros.

Un Ghanéen en situation irrégulière, domicilié au moment des faits à Toulouse, serait l'auteur de l'escroquerie. Expulsé peu après le début de l'affaire, "plusieurs autres personnes" avaient pris sa suite et poursuivi l'utilisation frauduleuse du nom de M. Laroche, a précisé Suzanne Gaubert, médiateur de la République dans la Loire. M. Laroche n'a, selon lui, jamais perdu ses papiers.