Loire-Atlantique : pêche interdite dans la partie nord du département à cause d'une algue

  • A
  • A
Loire-Atlantique : pêche interdite dans la partie nord du département à cause d'une algue
La pêche et le stockage des coquillages est interdites aussi bien pour les particuliers que les professionnels@ LUDOVIC MARIN / AFP
Partagez sur :

L'algue dinophysis, qui provoque des troubles digestifs, a proliféré dans les coquillages d'une partie du Nord du département de la Loire-Atlantique.

La pêche, le ramassage, le transport, le stockage et la commercialisation des coquillages provenant du littoral nord de la Loire-Atlantique est interdite à cause de la prolifération de l'algue dinophysis, annonce la préfecture du département dans un communiqué vendredi. 

Une algue toxique. La préfecture a défini une zone s'étendant du port de la Turballe à la baie de Pont-Mahé (dont l'île Dumet) dans laquelle tout contact avec un coquillage destiné à la consommation humaine est interdit. En cause, la prolifération de l'algue dinophysis "qui produit une toxine entraînant des troubles digestifs chez le consommateur de coquillages", précise le communiqué. Ces symptômes (vomissements, diarrhées...) peuvent survenir entre une demi-heure et quatre heures après la consommation des coquillages contaminés.

carte de l'interdiction de pêche juillet 2017 crédit : préfecture de Loire-Atlantique

La préfecture diffuse une carte des zones contaminées par l'algue


Ne pas acheter ni consommer de coquillages provenant de cette zone. Il est recommandé aux consommateurs de "ne pas ingérer et de détruire les coquillages provenant des zones d'interdiction", précisant que les toxiques produites par l'algue ne sont pas détruites à la cuisson. Par ailleurs, il vaut mieux éviter de consommer des coquillages dont la zone géographique de provenance n'est pas connue.

Quant aux professionnels, ils sont tenus de retirer de la vente, le produit de leur pêche dans la zone définie depuis le 17 juillet.