Grèves : le point sur les perturbations attendues dans les transports mercredi et jeudi

  • A
  • A
Grèves : le point sur les perturbations attendues dans les transports mercredi et jeudi
@ LOIC VENANCE / AFP
Partagez sur :

La SNCF prévoit mercredi et jeudi un trafic perturbé. La CGT des ports et docks prolonge son mouvement jusqu'à vendredi. 

Un climat social explosif et des mobilisations qui perdurent... Des blocages dans les transports attendent les usagers français ces prochains jours. Mercredi les transports ferroviaires (SNCF) seront perturbés à l'appel de la CGT. Le trafic aérien sera touché jeudi, 15 % des vols prévus seront annulés à Orly. De nouvelles actions sont prévues dans les ports jeudi. 

Les trains perturbés. La SNCF prévoit mercredi et jeudi un trafic "perturbé" avec 3 TGV sur 4, 4 RER sur 5 en circulation en région parisienne et en province, 2 TER sur 3 et 6 Intercités sur 10.

Les liaisons les plus touchées seront les Transilien J, L et R, avec 1 train sur deux, ainsi que le RER C et la ligne P, avec 2 trains sur 3. Sur les grandes lignes, les principales difficultés se retrouveront en Pays-de-Loire, dans le Centre et le Sud-Ouest, avec 2 TGV sur 3 prévus, ainsi que dans le Sud-Est (7 TGV sur 10). Ailleurs, la fréquence des TGV sera plus élevée, et normale sur Ouigo.

A l'international, les Eurostar, Thalys et Alleo devraient circuler normalement. En revanche, le trafic des trains Lyria (Suisse), Elipsos (Espagne) et SVI (Italie) sera perturbé. Côté Intercités, aucun ne roulera la nuit, contre 6 sur 10 en journée en moyenne, avec d'importantes perturbations sur les lignes Paris-Bourges-Montluçon (1 train sur 4), Paris-Rouen-Le Havre et Paris-Nevers (1 train sur 2).

Le trafic aérien touché. 15% des vols devraient être annulés jeudi à l'aéroport d'Orly. Des "perturbations" sont également attendues sur l'ensemble du territoire en raison de l'appel à la grève interprofessionnelle, relayé au sein de la DGAC par l'USAC-CGT, premier syndicat tous corps confondus (contrôleurs aériens, personnels administratifs, ingénieurs, techniciens, etc.).

Par ailleurs, du 3 au 5 juin, l'ensemble des syndicats de la DGAC appellent, mais cette fois pour des revendications purement internes.

Nouvelles actions dans les ports. La fédération CGT des ports et docks, qui avait déjà appelé à la grève pour jeudi, a décidé mardi de prolonger son mouvement de 24 h, jusqu'à vendredi, "en réponse à la répression" lors du déblocage des accès au dépôt pétrolier de Fos-sur-Mer (Bouches-du-Rhône).