Loi Travail : des manifestants bloquent les accès à l'aéroport de Toulouse

  • A
  • A
Loi Travail : des manifestants bloquent les accès à l'aéroport de Toulouse
Image d'illustration@ ERIC CABANIS / AFP
Partagez sur :

Les opposants à la loi Travail ne lâchent rien. Ils bloquent depuis jeudi matin tous les accès l'aéroport de Toulouse-Blagnac, à l'appel de la CGT et de SUD. 

Les opposants à la loi Travail maintiennent la pression sur le gouvernement. Jeudi encore se tiennent des manifestations un peu partout en France et il y a toujours des opérations de blocage. C’est le cas à l’aéroport de Toulouse-Blagnac, où les accès sont complètement bloqués jeudi matin en raison d’un appel à la manifestation des syndicats SUD et CGT. Ils avaient prévu un barrage filtrant avec une distribution de tracts mais, depuis 5 heures du matin, des feux de palettes et de pneus allumés par les manifestants empêchent les passagers d’accéder à l’aérogare et ils doivent finir leur trajet à pieds.

"Les salariés ne cèdent pas". Pour Cédric Cobert, le secrétaire départemental de la CGT, il ne faut pas relâcher la pression. "De la même manière que le président de la République dit qu’il ne cédera pas sur la loi Travail, les salariés ont également décidé de ne pas céder et c’est pour cela que d’un barrage filtrant, nous sommes passés à un barrage bloquant. Nous sommes sur un mouvement de longue haleine qui montre qu'on ne s'essouffle pas", a-t-il ainsi expliqué au micro d’Europe 1.

"Notre 49-3 va être de bloquer l'économie". Mardi, ils étaient entre 2.500 et 8.000 dans les rues de la ville, soit bien moins que lors des mobilisations du mois de mars mais pour autant, les manifestants, comme David, ne se découragent pas. "Le gouvernement nous sort le 49-3 et nous, notre 49-3 va être de bloquer l’économie. La grève s’organise. Les raffineries commencent à manquer de carburant et secteur par secteur, la grève prend et il est encore possible de mobiliser les troupes et on doit faire mieux", a-t-il assuré. 

En conséquence, plusieurs ronds-points de la zone aéroportuaire sont bloqués ce qui risque de provoquer de gros ralentissements sur le périphérique toulousain. Une manifestation est également prévue à 14h30.