Loi Travail : barrages routiers en banlieue industrielle de Rouen

  • A
  • A
Loi Travail : barrages routiers en banlieue industrielle de Rouen
Les blocages ont été organisés à l'appel de la CGT (photo d'archive)@ GERARD JULIEN / AFP
Partagez sur :

Trois rond-points où passent d'ordinaire des centaines de camions ont été bloqués, mardi. Des embouteillages sont à prévoir pour les automobilistes. 

Des barrages routiers ont été mis en place vers 6h, mardi, dans l'agglomération de Rouen, en Seine-Maritime, à l'initiative de la CGT pour protester contre la loi Travail, a-t-on appris de source syndicale.

"Détermination intacte". "Nous poursuivons notre action en vue de bloquer l'économie", a déclaré Pascal Morel, secrétaire général de l'Union départementale CGT, précisant que les blocages devaient durer jusqu'à midi. Trois ronds-points importants ont été bloqués au niveau de Sotteville-les-Rouen, Petit et Grand Couronne et du port de Rouen où passent d'ordinaire des centaines de camions, vers les sites industriels et portuaires de l'agglomération. "Nous sommes en train de nous mettre en place. Notre détermination est intacte", a assuré le responsable syndical, malgré la pluie, le département de Seine-Maritime ayant été placé mardi en vigilance orange.

Pas de barrages filtrants. Cette action vise prioritairement les poids-lourds mais ces barrages vont provoquer de gros embouteillages pour les automobilistes se rendant à leur travail. "Nous avons renoncé à des barrages filtrants, c'est très dur à gérer et dangereux", a indiqué Pascal Morel. Vont notamment être coupés à la circulation le boulevard industriel et le pont Flaubert, près du port, axe nord-sud majeur pour entrer dans Rouen ou contourner la ville. Les manifestants ne se sont pas approchés des dépôts de carburant, surveillés par la police.