Line Renaud : "Je demande au Téléthon de partager"

  • A
  • A
Line Renaud : "Je demande au Téléthon de partager"
Partagez sur :

Les membres du Sidaction ont été les seuls lundi à prendre la défense de Pierre Bergé au cours d’une polémique sur le Téléthon.

Line Renaud monte au créneau. L'actrice et vice-présidente du Sidaction a défendu lundi matin Pierre Bergé, qui a déclenché unevive polémique en accusant ce week-end le Téléthon de "parasiter la générosité des Français".

"Evidemment, les gens donnent pour le Téléthon. Vous savez comme c’est facile de montrer et d’exhiber des enfants handicapés. Ca prend le cœur, c’est plus facile que de montrer des jeunes qui ont eu un coup de foudre, qui se sont aimés pour la première fois et qui ont le sida".

"C’est une autre jeunesse à laquelle il faut aussi penser. Il y a une disproportion insupportable…, il n’y a plus de place pour les autres associations", poursuit la vice-présidente du Sidaction.

"Je demande au Téléthon de partager. Je dis aux gens "donner tout ce qu’il faut donner aux enfants handicapés mais ne me dites pas qu’il n’en reste pas pour les autres. Et de conclure : "il y a 12.000 myopathes en France ; il y a 40 millions de gens qui ont le sida dans le monde".

Un peu plus tôt lundi matin, c’est le directeur général du Sidaction, Bertrand Ardouin qui avait pris le premier la défense de Pierre Bergé. "C’est toujours surprenant pour nous de voir que le Téléthon collecte au minimum quatre fois plus que n’importe quelle autre opération de collecte.

"La question aujourd’hui, c’est : est-ce que la lutte contre les myopathies et contre les maladies rares a besoin de 100 millions d’euros chaque année ?" Je ne peux pas m’empêcher de comparer cela au budget de l’Agence nationale de recherche sur le sida, qui est d’environ 40 millions d’euros par an" indique le directeur général du Sidaction.

Europe1.fr avec Laure Dautriche et Patrice Thomas.