"L'industrie agro-alimentaire essaie de vendre le plus cher possible"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

CONSOMMATION - Olivier Dauvers, consultant spécialiste de la grande distribution, a expliqué mardi sur Europe 1 comment l'industrie agro-alimentaire parvenait à conserver ses marges sans modifier ses prix.

INTERVIEW

Comment gagner plus d'argent en gardant des prix stables ? A priori, l'équation est difficile à résoudre. Pourtant, l'industrie agro-alimentaire a trouvé une astuce. "On a des marques qui vont vendre au même prix mais diminuer les quantités", explique Olivier Dauvers, spécialiste de la grande distribution, dans Europe Midi

Franchir la barrière psychologique. Le consultant prend notamment l'exemple des paquets de sucre. Autrefois d'un kilo, ils contiennent aujourd'hui, bien souvent, une quantité inférieure de produit sans être moins chers pour autant. "Cela correspond à une tentation naturelle des industriels, mais aussi au fait que les consommateurs ont en tête des prix psychologiques qu'ils ne veulent pas franchir", note Olivier Dauvers. Or, si les acheteurs refusent de mettre plus d'argent, ils ne peuvent pas financer les améliorations proposées par les marques en termes de qualité ou de packaging. Ainsi des boîtes de sucre, qui sont désormais présentées avec une ouverture facile évitant les fuites.

Vendre le plus cher possible. Pour Olivier Dauvers, cette astuce de l'industrie agro-alimentaire (qui n'est pas la seule à la mettre en oeuvre, loin de là) "participe d'un mouvement où l'industriel et la grande distribution essaient de vendre, non le plus de produits possible, mais le plus cher possible".