Libération de l'homme arrêté pour un meurtre datant de 1983

  • A
  • A
Libération de l'homme arrêté pour un meurtre datant de 1983
Partagez sur :

La garde à vue d'un homme de 46 ans, interpellé jeudi dans le cadre d'une enquête sur le meurtre d'une jeune fille dont le corps avait été retrouvé aux abords de la N20 dans le sud de l'Essonne en 1983, a été levée vendredi soir.

Faute de charges suffisantes, l'homme de 46 ans placé en garde à vue jeudi, pour des crimes datant de près de 30 ans, a été libéré vendredi. Son ADN avait été identifié sur l'un des trois mouchoirs retrouvés à l'endroit de la découverte du corps de Pascale Lecam, 21 ans, le 7 août 1983.

Le meurtre de la jeune femme est le dernier d'une série de quatre, survenus entre le 11 mars 1980 et le 7 août 1983. Les victimes, des jeunes femmes de 17 à 26 ans, avaient été découvertes étranglées ou pendue en bordure ou près de la RN 20 dans la région d'Etampes.

Les enquêtes du SRPJ de Versailles n'avaient à l'époque pas abouti et avaient été reprises depuis 2006 par l'Office central pour la répression des violences aux personnes.

Même si des charges suffisantes avaient pu être retenues contre le gardé à vue, l'issue de cette affaire aurait été incertaine en raison du délai de prescription.

Le député UMP, Jean-Paul Garraud revient sur le mécanisme de la prescription :