Leurs astuces pour ne pas déprimer pendant les révisions

  • A
  • A
Leurs astuces pour ne pas déprimer pendant les révisions
@ FREDERICK FLORIN / AFP
Partagez sur :

A quelques jours du début des épreuves du bac, trois lycéens nous livrent leurs secrets pour rendre les révisions aussi agréables que possible.

BAC

Fiches, stabilos, bachotage, stress et révisions de dernière minute… Depuis plusieurs semaines déjà, plus de 700.000 lycéens français ingurgitent des pages et des pages de cours pour être prêts le jour fatidique du début des épreuves : le 15 juin, avec la traditionnelle épreuve de philosophie.

Pour les aider à tenir le coup et tenter de joindre l’utile à l’agréable, Europe1.fr a questionné trois élèves qui, aussi étrange que cela puisse paraître, aiment réviser. Ils nous confient leurs techniques pour rendre cette période pas toujours facile un peu amusante.

Clara, l’organisée. En série scientifique, Clara est la pro de l’organisation. D’ailleurs, lorsqu’elle nous a répondu, on l’a tout de suite senti : questions rédigées proprement, inventaire de ses idées ligne par ligne, avec une petite flèche pour chaque point,… On sent qu’à 17 ans, Clara maîtrise l’art des fiches de révision !

"Pendant les révisions, je me donne des objectifs, je fais un planning et des fiches", confirme la jeune fille, qui envisage des études de médecine. Bonne élève, elle a ses "trucs" pour rendre les révisions plus faciles. "Je fais des mini-pauses régulièrement, parfois je joue du piano pour me reconcentrer, ou je mets de la musique en fond. J’alterne les manières de réviser aussi : écrire ou réciter à haute voix."

Son secret : "Quand je révise une matière que j’aime, pour moi c’est comme un jeu. Et ça m’amuse, car j’y ai pris goût. J’aime apprendre, car après j’ai l’impression d’être super intelligente. En plus les révisions, ça m’occupe, et à la fin je suis fière de moi !"

Houssam, le stratégique. Lui aussi en série S, Houssam a bien conscience qu’il ne peut pas réviser toutes les matières aussi intensément. Alors il a opté pour un plan stratégique.

"Je mets le paquet sur les trois matières les plus importantes : maths, physique-chimie et SVT. J’établis des objectifs en fonction des coefficients, et je fais beaucoup d’exercices dans les annales des années précédentes." Son lieu préféré pour réviser ? "Il n’y a pas mieux que la bibliothèque universitaire (BU) !"

Houssam réserve la journée aux matières à fort coefficient, et adopte un rythme plus léger pour les autres. "Quand je rentre à la maison je me pose un peu, et je reprends le soir avec des matières plus tranquilles, moins importantes dans ma filière."

Chez lui, il n’hésite pas à mettre à contribution sa famille. "Je travaille la philosophie, l’histoire et l’anglais avec ma grande sœur. Ma mère m’aide pour l’arabe."

Julia, l’originale. Parmi les lycéens surprenants qui trouvent les révisions pas si désagréables que ça, Julia est un peu à part. En série économique et sociale, elle déborde d’idées plus originales les unes que les autres pour apprendre ses cours.

"De base, je ne suis pas très scolaire. Mon but, c’est de réviser sans m’en rendre compte. Par exemple, pour mémoriser les dates d’histoire, j’ai affiché une grande frise sur l’un des murs de ma chambre. Pareil pour la géographie, j’ai accroché mes cartes au mur."

Julia s’assoit tout de même de temps en temps à son bureau. Et celui-ci se transforme en forteresse imperméable à toute vie extérieure. "J’ai besoin d’être dans une pièce où il n’y a aucun bruit. Le moindre son me dérange !", détaille-t-elle. "J’ai aussi besoin d’être quelque part où je ne vais que pour travailler. L’endroit où je me trouve doit vraiment être associé au travail."

Dernières astuces : "Les moments où je travaille le mieux sont le matin très tôt, ou assez tard le soir. Bref, j’aime travailler dans des conditions un peu spéciales !"

Et pour trouver comme Julia des idées originales pour terminer vos révisions, retrouvez ici cinq méthodes originales pour réviser.


EN DIRECT - Bac philo 2017 : intitulés des sujets, corrigés, réactions, sur Europe1.fr jeudi 15 juin