Les théories du complot servent "à la propagation de la haine sur Internet"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Thomas Huchon, réalisateur d'un documentaire sur le conspirationnisme, a expliqué ses ressorts, mardi dans Europe Midi.

INTERVIEW

"Le problème, ce n’est pas de se poser les questions... C’est qui donne les réponses", a déclaré Thomas Huchon à propos des théories du complot. Le journaliste et réalisateur pour le site Spicee a évoqué les enjeux de cette épineuse question dans le milieu scolaire, mardi dans Europe Midi. Il est l'auteur de Conspi Hunter, un documentaire sur le conspirationnisme. Spicee est partenaire d’Europe1.fr et de la journée d’étude de l’Education nationale sur les théories du complot, qui se déroule mardi. 

Une forte confiance dans les réseaux sociaux. Le journaliste estime qu’il est important que les collégiens et les lycéens s’interrogent sur l’actualité et le monde qui les entourent. Ce sont leurs sources qui sont problématiques : on estime que 40% des moins de 25 ans - contre 10% du reste de la population - sont persuadés que les informations diffusées sur les réseaux sont vraies, alors que la plupart d’entre elles ne sont pas vérifiables. "Ces jeunes vivent dans un monde qui est compliqué et dans lequel nous-mêmes avons du mal à faire le tri, la part des choses", explique Thomas Huchon.

Selon le réalisateur, l’utilisation qui peut être faite de ces argumentaires est dangereuse. "Il y a une instrumentalisation politique qui est possible", avance-t-il. Et d’évoquer, à titre d’exemple, les nombreuses théories autour d’un complot des Juifs, qui nourrissent l’antisémitisme. "C’est du matériel à la propagation de la haine sur Internet", conclut-il.