Les surveillants de Fleury-Mérogis bloqueront la prison à partir de lundi

  • A
  • A
Les surveillants de Fleury-Mérogis bloqueront la prison à partir de lundi
Les syndicats de surveillants veulent obtenir une rencontre avec la direction de l'administration pénitentiaire.@ MEHDI FEDOUACH / AFP
Partagez sur :

Au lendemain d'une bagarre lors de laquelle des gardiens de prison ont été blessés, les syndicats ont décidé de bloquer l'accès à l'établissement.

Les surveillants pénitentiaires de la maison d'arrêt de Fleury-Mérogis (Essonne) comptent bloquer la plus grande prison d'Europe à partir de lundi soir, pour protester contre l'agression de six gardiens, ont annoncé les syndicats vendredi lors d'une manifestation.

200 personnes devant la prison. Surveillants, personnels de santé, conseillers d'insertion et de probation, ils étaient 200 devant l'enceinte de la prison, au lendemain d'une bagarre lors de laquelle six gardiens de la prison ont été blessés par huit détenus mineurs. Les syndicats, excédés par cette agression dans une prison remplie à 180% de sa capacité et où il manque près de 150 fonctionnaires, ont décidé de bloquer l'accès à l'établissement à partir de 19H30 lundi.

Barricades. "On va mettre des barricades sur l'avenue et on va empêcher toute entrée ou sortie", a expliqué Olivier Legentil, du syndicat Ufap-Unsa Justice (majoritaire). "On bloquera les extractions, les nouveaux arrivants, les permissions de sortie, on aura juste une tolérance pour les urgences médicales." Ce blocage, qui doit durer toute la nuit dans un premier temps, "est reconductible", a-t-il ajouté.

Rencontre avec l'administration pénitentiaire ? Les syndicats de surveillants veulent obtenir une rencontre avec la direction de l'administration pénitentiaire. Ils réclament notamment une fouille générale de la prison, des effectifs supplémentaires et l'abrogation de la législation qui les oblige à justifier les fouilles à nu de détenus.