Les salariés français sont les plus "malhonnêtes"

  • A
  • A
Les salariés français sont les plus "malhonnêtes"
Partagez sur :

Plus d’un salarié français sur quatre avoue s’être déjà attribué le travail d’un collègue de bureau, selon une enquête de Monster.

A la question "vous êtes-vous déjà attribué le travail d’un collègue de bureau ?", un quart des salariés français répondent "oui, fréquemment" – et 3%, "oui, juste une fois". Les Français sont champions dans ce domaine, et devancent les salariés du Luxembourg – 23% –, de la Hongrie et de la Norvège – 16%. La moyenne mondiale se situe à 9% et les meilleurs élèves sont les Canadiens et les Britanniques, qui ne sont que 6% à recourir à ces pratiques.

Seul un salarié français sur deux, parmi les 2.052 ayant participé à l’enquête, répond qu’il s’en est "toujours sorti par lui-même". Ce chiffre s’élève à près de 75% sur l’ensemble des 18.687 salariés d’Europe et du Canada également interrogés dans le cadre de l’enquête. C’est en Espagne qu’on trouve la plus grande proportion de salariés n’ayant jamais compté que sur eux-mêmes : 85%.

Les résultats du baromètre Monster sont issus des 18.687 votes enregistrés du 25 mai au 5 juin 2009 sur les sites de Monster. Un internaute ne peut voter qu’une seule fois.