Les Restos du Coeur ouvrent leurs portes

  • A
  • A
Les Restos du Coeur ouvrent leurs portes
Partagez sur :

Ils fêtent cette année leur 25e campagne d'hiver et s'attendent, crise oblige, à un afflux sans précédent de personnes démunies.

25 ans déjà que les Restos du Cœur distribuent nourriture et chaleur humaine aux plus démunies. Les 55.000 bénévoles de l’association créée par Coluche ont distribué l’hiver dernier 100 millions de repas à 800.000 personnes. Le budget en 2008-2009 était de 142.8 millions d’euros.

Le record devrait être battu cette année. "Au cours du printemps et de l'été, la fréquentation de nos centres de distribution a augmenté de 20% sur un an, on s'attend à une forte hausse de la demande, qui avait déjà progressé de 14% l'année dernière", a expliqué le président des Restos, Olivier Berthe.

La baisse des aides de l’Etat et de l’Europe est montrée du doigt. "L'aide de l'Europe (via la politique agricole commune) pour les Restos va baisser d'un million d'euros", a expliqué Olivier Berthe, rappelant que le gouvernement avait accordé l'an dernier aux Restos une enveloppe exceptionnelle de 10 millions d'euros afin de "faire face à l'augmentation des prix pour l'aide alimentaire". Une augmentation de cette enveloppe a été demandée. La question sera débattue avec des membres du gouvernement le 7 décembre.

En dépit de ces difficultés, auxquelles s'ajoutent celles grandissantes pour trouver de nouveaux lieux de distribution et de stockage, l'association s'est engagée à ne pas rogner sur la qualité des produits distribués. Elle a demandé au chef étoilé Thierry Marx de concocter un livre de 65 recettes simples et rapides, élaborées à partir des produits distribués par les Restos. "Non commercialisé, ce livre de recettes va devenir l'outil majeur des ateliers cuisine et ateliers de lutte contre l'illettrisme des Restos", explique l'association.

Les Restos rappellent aussi que le gouvernement s'était engagé à "une sanctuarisation des lieux d'aide humanitaire, notamment au sujet des bénévoles étrangers", mais disent avoir constaté que les forces de police continuent d'intervenir sur des sites d'activité des Restos ou à proximité.