Les Radicaux de gauche veulent des distributeurs de protections hygiéniques dans les lycées d’Île de France

  • A
  • A
Les Radicaux de gauche veulent des distributeurs de protections hygiéniques dans les lycées d’Île de France
L'idée s'inspire d'une initiative d'une conseillère municipale new-yorkaise qui a fait installer en septembre 2015 un distributeur dans un lycée du Queens.@ CELINE MIHALACHI / AFP
Partagez sur :

"La question de l'accès aux protections hygiéniques de première nécessité n'est que trop rarement évoquée", a déploré la vice-présidente des Radicaux de gauche, Murielle Guenoux.

Les Radicaux de gauche du conseil régional d’Île-de-France ont proposé jeudi que la région expérimente l'installation de distributeurs de protections hygiéniques gratuites dans les lycées franciliens. S'inspirant de l'initiative d'une conseillère municipale new-yorkaise qui a fait installer en septembre 2015 un distributeur dans un lycée du Queens "afin de permettre à toutes d'accéder à ces produits de première nécessité, de banaliser leur utilisation et de décomplexer la parole des jeunes femmes", les élus RCDEC (Groupe Radical, citoyen, démocrate, écologiste et centriste) ont souhaité une expérimentation similaire en Île-de-France.

"C'est un vrai sujet politique". "La question de l'accès aux protections hygiéniques de première nécessité n'est que trop rarement évoquée", a déploré la vice-présidente du groupe Murielle Guenoux. C'est un problème qui n'avait jamais été remonté au sein du conseil régional", a souligné la présidente de la région Valérie Pécresse, "mais c'est un vrai sujet politique", a-t-elle reconnu.

"Les produits hygiéniques sont des biens de premières nécessité, il faut évidement qu'on en prenne conscience", et "s'il apparaît que ce sujet est un vrai sujet", "s'il y a une vraie demande" de la part des associations, "je ne suis pas du tout hostile à ce qu'on y réfléchisse".