Les psychothérapeutes s'insurgent contre la loi Bachelot

  • A
  • A
Les psychothérapeutes s'insurgent contre la loi Bachelot
Partagez sur :

Les spécialistes se sont insurgé samedi contre le projet de loi visant à réglementer l'usage du titre de psychothérapeute.

Psychothérapeutes, médecins, psychiatres, psychologues et universitaires se sont insurgé samedi contre le projet de loi visant à réglementer l'usage du titre de psychothérapeute voté au Sénat le 5 juin.

Le texte voté au Sénat le 5 juin prévoit une formation théorique et clinique en psychopathologie clinique accessible aux "titulaires d'un diplôme de niveau doctorat donnant le droit d'exercer la médecine en France ou d'un diplôme de niveau master dont la spécialité ou la mention est la psychologie ou la psychanalyse ou Doctorat de médecine".

"Le texte est inacceptable pour l'ensemble des professionnels certifiés, dûment et longuement formées, et pour leurs organisations représentatives", estime un manifeste signé par 450 spécialistes du secteur, dont Boris Cyrulnik, Cyrille Cahen ou Alain Delourme.

"Le législateur ne fait pas de distinction radicale entre les professionnels formés et certifiés après 4 à 6 ans de formation théorique et pratique et exerçant sous supervision et ceux qui usurpent de façon éhontée le titre", déplorent-ils.

Le projet de loi envisage "d'habiliter des psychologues ou médecins - certes compétents dans leur domaine, mais non formés à la psychothérapie, dans le cadre de l'université", regrette de son côté la Fédération française de psychothérapie et de psychanalyse (FF2P).

Cette mesure a été introduite par la ministre de la santé Roselyne Bachelot (Santé) par le biais d'un amendement à son projet de loi "Hôpital, patients, santé, territoires".