Les pistes du nouveau bac se profilent

  • A
  • A
Les pistes du nouveau bac se profilent
Les élèves de terminale pourraient avoir à passer des partiels qui pourraient être pris en compte au moment de leur entrée à la fac.@ Richard BOUHET / AFP
Partagez sur :

Alors que se terminent les consultations autour de la réforme du baccalauréat, l'idée d'un examen à quatre épreuves dont un grand oral semble se confirmer.

C'est une petite révolution qui se prépare pour la réforme du baccalauréat attendue en 2021. Il reste encore quinze jours de consultation pour l'équipe chargée de la réforme, et qui auditionne soixante-dix organisations de professeurs, de parents d'élèves, de lycéens mais aussi les syndicats. Le bac simplifié à quatre épreuves se confirme, conformément à la promesse de campagne d'Emmanuel Macron.

Une première série d'évaluations avant le bac. La grande nouveauté du nouvel examen, ce serait la mise en place de partiels, comme à la fac. Avant les traditionnelles épreuves du mois de juin, les élèves de terminale devront se prêter à une série d'évaluations écrites autour du mois d'avril, pour que les notes puissent être prises en compte pour l'affectation dans le supérieur. Il y aurait aussi des partiels en classe de première, en plus du bac de français.

Quant au bac lui-même, il passerait à quatre matières seulement :

- un écrit de philosophie (il n'est pas question de supprimer cette épreuve qui reste la marque de fabrique du bac à la française),

- un grand oral, sur une ou plusieurs disciplines,

- deux épreuves au choix, par exemple français et histoire-géo pour ceux qui se destinent à des études littéraires, ou maths et physique pour les scientifiques.

L'orientation des élèves. L'objectif de cette réforme est de pousser les élèves à se spécialiser plus tôt, dès le lycée, a priori en classe de seconde ou de première, et ce afin d'avoir le niveau adéquat au moment d'entrer dans l'enseignement supérieur.